Les crues subites provoquées par les purges réalisées sur nos rivières sont des dangers permanents

En quelques secondes, un flot paisible peut se transformer en torrent fou ©avpee-rfm
Prévention
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Les aménagements électriques doivent régulièrement effectuer des lâchers d’eau. L’AVPEE, l’association valaisanne des producteurs d’énergie électrique martèle le message tout l’été : avec ces volumes d’eau qui déferlent, mieux vaut ne pas traîner tout près ou dans le lit des rivières.

Chaque année, elle remet l’ouvrage sur le métier : pas question pour la faîtière des producteurs d’énergie électrique du canton de renoncer à prévenir. Le message est simple : "Méfiez-vous des eaux qui dorment".
Même les rivières les plus paisibles peuvent se transformer en torrents fous en quelques secondes.
C’est le prix à payer pour produire en hydroélectricité : les purges ou les lâchers d’eaux, depuis les points de captage et parfois des barrages, peuvent survenir à chaque instant, de jour comme de nuit, rappelle Stéphane Maret, président de l’AVPEE.

Il faut rappeler ce message chaque année, estime Stéphane Maret

Le message est donc une fois de plus relayé partout. D’abord sur place avec des panneaux signalétiques prévenant des risques mais également dans tous les médias ou presque, et cette année, sur la toile et les réseaux sociaux, précise Isabelle Gay-Crosier, chargée de la campagne 2022 par l’AVPEE.

Pas simple de toucher les personnes concernées, concède Isabelle Gay-Crosier

L’association valaisanne des producteurs d’énergie électrique fédère 45 membres qui exploitent 146 installations dans le canton.

Une campagne diffusée dans tout le canton

CH