Les bonnets de chimio d'une jeune couturière valaisanne en vente chez H&M

Fanny Crittin et l'un des modèles de bonnets de chimio qu'elle crée ©RFM
Solidarité
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Le projet créé par une jeune couturière valaisanne prend une ampleur inattendue. Ses bonnets destinés aux femmes qui traversent une chimiothérapie vont être vendus dès février dans une enseigne du géant H&M.

Même H&M s’intéresse à son projet ! Depuis un an, la jeune couturière de Saxon Fanny Crittin crée des bonnets pour les femmes traversant une chimiothérapie. Une démarche inspirée par une de ses proches touchée par le cancer du sein.

« Elle m’a dit : "Moi, ce qui m’a aidé, c’est les bonnets de chimiothérapie, parce que je n’aimais pas la perruque et je n’arrivais pas à la porter. (…) C’est très difficile de trouver de jolis bonnets avec des couleurs qui sont sympa. Si tu peux faire quelque chose avec ta couture, c’est ça . », explique Fanny Crittin.

Fanny Crittin: la naissance du projet

Les premiers prototypes ont donc été dessinés en janvier 2021. Puis des femmes atteintes de cancer les ont testés et ont rendu leur verdict. La vente a été lancée au printemps.

Pas pour gagner de l'argent!

Mais Fanny Crittin assure ne pas vouloir gagner de l’argent au détriment des personnes malades. Pour tout bonnet acheté, elle offre un bonnet gratuitement à des établissements de soin pour être remis à des personnes en traitement. A l’heure actuelle, l’hôpital de Sion et le CHUV de Lausanne participent à la démarche. L’hôpital de Delémont va les rejoindre dès ce mois de janvier.

Fanny Crittin sur le système "un acheté, un offert"

« Je refuse de faire de l’argent sur le dos des femmes malades ».Fanny Crittin, couturière, créatrice de bonnets de chimiothérapie

80 bonnets achetés jusqu'à présent

80 bonnets ont trouvé preneur jusqu’à présent. Un succès qui dépasse un peu Fanny Crittin. « Je ne pensais pas que les gens seraient touchés à ce point et participeraient autant à mon projet », souligne-t-elle.

« J’étais tellement persuadée que j’allais en vendre trois ou quatre que je suis dépassée par ce qui se passe ».Fanny Crittin, couturière, créatrice de bonnets de chimiothérapie

En vente chez H&M

Pour 2022, elle se lance toutefois de nouveaux projets. A commencer par la vente de ses modèles dans une des enseignes du géant suédois de la mode H&M. « Ils lancent un projet cette année qui existe déjà en Allemagne pour soutenir une association locale. H&M Conthey va vendre mes bonnets de chimiothérapie à partir du mois de février ».

Fanny Crittin sur la vente chez H&M

Elle veut aussi commencer à confectionner des bonnets pour les enfants. Elle a été contactée par des parents de petits malades mais a dit non dans un premier temps. Avant de se raviser. « En me renseignant un peu, je me suis rendu compte à quel point il fallait que je le fasse », souligne la jeune couturière.

Fanny Crittin sur les bonnets pour enfants
Thèmes liés à l'article
CancerH&M
Les articles les plus lus