Les achats en ligne toujours plébiscités par les Suisses

L'e-commerce a profité de la forte hausse des achats sur le territoire national, qui pèsent pour 12,3 milliards, tandis que les achats en ligne à l'étranger, qui représentent 2,1 milliards, ont stagné (archives). ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Consommation
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'année dernière, les consommateurs suisses ont acheté pour 14,4 milliards de francs de biens et de marchandises en ligne, un chiffre en hausse de 9,9% sur un an. Au cours des six dernières années, les achats en ligne ont doublé, selon GfK.

L'e-commerce a profité de la forte hausse des achats sur le territoire national, qui pèsent pour 12,3 milliards, tandis que les achats en ligne à l'étranger, qui représentent 2,1 milliards, ont stagné, écrit mercredi l'institut d'études de marché. Les achats directs auprès de commerçants asiatiques ont particulièrement diminué.

Le commerce en ligne a connu une croissance supérieure à la moyenne, notamment à cause du confinement partiel en janvier/février, précise l'étude, réalisée conjointement avec la Poste et l'Association de commerce.swiss.

Certains secteurs tirent particulièrement profit des achats sur internet. La part du non-alimentaire en ligne s'élève aujourd'hui à 18,1% et devrait dépasser la barre des 20% en 2022. Dans l'électronique grand public et les appareils électroménagers, un franc sur deux est dépensé en ligne. Dans l'habillement, près de 30% des achats sont désormais effectués en ligne tandis que dans le mobilier et la décoration, la part se situe à environ 17%.

La part du commerce en ligne de produits alimentaires représente de son côté 3,8% du volume total du commerce alimentaire.

En 2022, la consommation en ligne devrait évoluer de manière latérale. Les assortiments qui ont profité de la pandémie, comme le mobilier, la décoration ou le bricolage seront en concurrence avec les dépenses pour les loisirs et les voyages.

ATS
Catégories