L’Équateur voit les touristes revenir gentiment

L'île des Galapagos en Équateur  ©Pixabay
Expatrié
L'équipe d'animation
de Rhône FM

Direction l’Équateur ce matin dans "A vous les Studios". On y rejoint le Valaisan expatrié, Samuel Balet, qui a ouvert son agence de voyage sur place. Il nous explique ce que le pays pourrait faire de mieux en matière de promotion touristique.

"Plus personne n'en a rien à cirer du Covid sur les plages" nous dit en rigolant Samuel Balet qui est heureux de voir à nouveau les plages se remplir de touristes et de vie. C'est que l’Équateur a passablement souffert du manque de touriste lié à la pandémie. L'expatrié valaisan nous raconte que c'est comme si la vie s'était arrêtée durant une longue période.

Le gouvernement pourrait attirer beaucoup plus de monde

Samuel Balet se désole de voir que le gouvernement ne fait pas d'effort pour promouvoir son pays d'adoption. "Hormis les Galapagos, rien n'est fait pour attirer les gens. Au contraire même, le gouvernement ne se concentre qu'à faire des puits de pétrole et à détruire l'Amazonie, sans se rendre compte qu'ils se tirent une balle dans le pied. Quand il n'y aura plus de faune et plus d'arbres, les touristes ne voudront en tout cas pas venir la visiter." nous explique-t-il désolé.

Il nous donne l'exemple de la Colombie, qui malgré sa réputation de pays dangereux et qui évoque beaucoup d'insécurité, attire une foule de touristes grâce à la promotion du pays.

Mais est-ce que les Équatoriens veulent plus de touristes ?

Sébastien pose la question à Samuel, car ce dernier travaillant dans le tourisme a tout intérêt à voir plus de monde débarquer. Le Valaisan nous répond que c'est profitable à tous, car les touristes font travailler les restaurateurs, les artisans, les hôteliers, bref que tout le monde y gagne. En ajoutant que l'Équateur n'est pas comparable, par exemple, à la Thaïlande qui est bondée de touristes. "Ici il y a plein d'endroits loin du tourisme de masse, des lieux très authentiques à découvrir" nous explique-t-il.

L'Équateur grand exportateur agricole

Selon Samuel, le tourisme n'est pas la première source de revenu du pays, même si cela pourrait l'être en promouvant mieux le pays. Les sources premières sont le pétrole et l'agriculture. L'Équateur exporte énormément de bananes, de fève de cacao, plus surprenant les choux-fleur et les brocolis aussi. Le pays est aussi un grand exportateur de crevettes.

Audios liés:

A vous les studios en Équateur
Thèmes liés à l'article
ExpatriéSamuel BaletEquateur