L'EPFZ et le WSL ont mis au point un drone qui grimpe aux arbres

Le drone développé par l'EPFZ et le WSL peut s'accrocher aux branches avant d'arrêter son moteur et de commencer ses observations dans des parties des arbres difficilement accessibles aux chercheurs. ©Gottardo Pestalozzi
Technologie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'EPFZ et le WSL ont mis au point un drone qui grimpe aux arbres. L'appareil peut observer sur une longue période ce qui se passe dans la couronne des arbres grâce à des caméras et des microphones.

Avec ce drone grimpeur, il sera possible de mieux comprendre la vie dans les cimes des arbres, a indiqué vendredi l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). Les informations récoltées grâce à l'appareil "peuvent être utiles pour mettre en place des mesures de protection et prendre des décisions sylvicoles".

Le drone, appelé "HEDGEHOG" (le hérisson, en anglais), a été développé par le doctorant de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) Steffen Kirchgeorg. L'appareil est testé au WSL à Birmensdorf (ZH).

Piquants mobiles

Le drone est composé d'une grille de protection cylindrique et d'une série de piquants capables de se replier et sert aussi de support pour les batteries, les microphones, les caméras et les capteurs. L'appareil s'accroche aux branches avec ses piquants mobiles qui sont recouverts d'un revêtement spécial antidérapant.

Lorsque le drone est arrivé à l'emplacement voulu au sommet de l'arbre, le pilote met l'appareil en veille à l'aide d'une télécommande. Le drone peut alors commencer ses observations.

Les forêts, qui couvrent environ un tiers de la surface de la planète, "sont d'une importance énorme pour la biodiversité, la régulation du climat et l'équilibre écologique", souligne le WSL. Afin d'étudier et protéger leurs écosystèmes, il faut des données provenant de la canopée, difficilement accessible aux chercheurs. Le drone mis au point par l'EPFZ et le WSL doit faciliter cette récolte d'informations.

ATS