L’entraîneur du FC Sion féminin, Julien Marendaz, fait le point sur ses premières semaines en Valais

Julien Marendaz ©FC Sion
Football
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Le FC Sion féminin amorce sa transition sur une dynamique positive. Avec son nouvel entraîneur, Julien Marendaz, un staff remanié et des nouvelles joueuses, la formation valaisanne affiche un bilan de 4 points en deux matches depuis la reprise.

Sauvé dans le deuxième échelon du football féminin suisse au printemps dernier et au terme de la dernière journée, le FC Sion féminin est toujours en plein chantier. Julien Marendaz, successeur de David Vernaz à la tête de cette équipe, est arrivé en Valais cet été avec deux missions prédéfinies : faire progresser les jeunes du cru mais aussi, et surtout, permettre à l’équipe phare de conserver sa place en Ligue B. Et si possible de manière plus aisée.

« On essaie d’amener des Valaisannes jusqu’à la première équipe mais ça prendra quelques années », Julien Marendaz

Une rencontre déterminante

Au bénéfice de plusieurs expériences, Julien Marendaz incarne en partie la nouvelle dynamique souhaitée. Pourtant, il ne pensait pas forcément retrouver le football féminin. Un milieu que l’entraîneur avait déjà expérimenté avec YB en 2019.

« Nous avons eu un très bon feeling avec Valérie Gillioz », Julien Marendaz

Autre aspect intéressant, soulevé par le technicien vaudois, le fait d’inculquer une mentalité de travail et de sacrifice aux joueuses qu’il entraîne. Car la Ligue B demande encore plus d’investissement.

« On essaie de basculer dans le professionnalisme », Julien Marendaz

Retrouvez ci-dessous l’entretien complet avec Julien Marendaz, entraîneur du FC Sion féminin réalisé dans le cadre de notre émission Zone Mixte

HDC/JG

Audios liés:

Entretien avec Julien Marendaz
Catégories
Dossier FC Sion