L'Eglise valaisanne féminise la tête de son diocèse

Jean-Marie Lovey a accueilli la presse ce matin à l'Evêché ©RFM
Eglise
Oriane Binggeli
Journaliste RP

L’Eglise valaisanne se féminise. Le diocèse compte désormais trois femmes au sein de son Conseil épiscopal. Entre choix éthique, et discours politique, entretien avec l’Evêque de Sion Jean-Marie Lovey.

L’Eglise valaisanne compose avec plus de femmes à la tête de son diocèse. Trois femmes siègent désormais au sein du Conseil épiscopal (sur huit postes).

Face à la presse ce mercredi, l'Evêque de Sion Jean-Marie Lovey a tenu à rappeler qu’aux yeux de la religion, femmes et hommes ont toujours été égaux. "C’est surtout une tendance culturelle qui a minimisé la place de la femme dans la gouvernance de l’Eglise." Tendance qui s’inverse petit à petit dans de nombreuses sphères de la société, et c’est tant mieux selon Jean-Marie Lovey. "C'est tout d'abord le Pape François qui a donné cette impulsion à l'interne, en nommant un certain nombre de femmes à des postes importants. Mais c'est un message au monde entier." 

"L'Eglise a aussi une parole en politique"

La parité et l’égalité entre les genres font parties des thématiques majeures au sein de l’actualité moderne. L’Eglise se positionne donc dans ce débat par son action. Mais elle se prononce aussi sur d’autres sujets. En début de semaine, le pape François s’exprimait lors de la COP26, en faveur du climat. Et le mois dernier, Jean-Marie Lovey lui-même donnait le point de vue de l’Eglise sur le mariage pour tous. "Quand le politique touche à la vie en société, l'Eglise a aussi sa parole à donner, insiste Jean-Marie Lovey, en tant que membre de cette société. Il y a des thématiques politiques qui ont de forts enjeux humains et éthiques, l'Eglise se doit d'éclairer les consciences."

Vaste sondage au sein des paroisses

Autre thème abordé durant cette rencontre avec la presse: l’Eglise valaisanne lance un large sondage au sein de ses paroisses.

Une démarche qui part de Rome et du Pape François lui-même. Chaque paroisse du monde est invitée à se pencher sur un questionnaire ouvert, avec pour thème le partage, ou la « synodalité » pour utiliser le vocabulaire liturgique. « Que veut dire la notion « être ensemble ? » ». « Qui décide au sein de mon église, ma vie ou ma paroisse ? ». « Sur quoi se basent les personnes qui décident ? » Le sondage comporte dix thématiques, et des questions très ouvertes, qui s’adressent à tous, pratiquant ou laïc. Une synthèse sera ensuite écrite, courant 2022, puis retransmise à Rome. Jean-Marie Lovey ajoute que le but premier n’est pas d’attirer de nouveaux paroissiens ou renflouer les bancs d’église.

Oriane Binggeli
Thèmes liés à l'article
EglisesEgalité
Catégories