Le Valais soutient l'initiative sur les grands prédateurs, la loi COVID et les soins infirmiers

la population valaisanne veut mieux réguler le loup, l'ours ou le lynx ©KEYSTONE/DPA/LINO MIRGELER
Votations
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Le Valais dit oui à l'initiative sur les grands prédateurs. 62% de la population a suivi le texte, qui veut davantage réguler le loup notamment. Le canton qui a également dit oui à la loi COVID et aux soins infirmiers mais non à l'initiative sur la justice.

Près de deux Valaisans sur trois veulent davantage de régulation des grands prédateurs. La population a approuvé à une large majorité ce dimanche l’initiative populaire «Pour un canton du Valais sans grands prédateurs ». Un texte soutenu par 62,7% des votants. Seul le vote des Valaisans de l'étranger manque encore.

Le soutien est particulièrement fort dans le Haut-Valais, où l’initiative avait vu le jour en 2017. Outre-Raspille, ce sont 80,8% des suffrages qui se sont exprimés en faveur du texte. Le score est même monté jusqu’à 93,4% de oui dans la commune de Blatten. (tous les résultats par commune ici)

Dans le Valais romand, les chiffres sont plus bas mais tout de même largement positifs: 55% des voix dans le Valais central et le Bas-Valais. La commune qui a le plus apporté son soutien à l’initiative dans la partie francophone du canton est Liddes, avec 86,6% de oui. A l'inverse, le Chablais est le plus opposé à la régulation des grands prédateurs, avec 54% de non à Monthey ou à Troistorrents.

Deux oui et un non

Les Valaisans ont également soutenu largement deux des trois objets qui leur étaient soumis au niveau fédéral. Combattue par référendum, la loi COVID a obtenu l’approbation de 58,5% des Valaisans. Mais plusieurs communes, à l’image de Bourg-St-Pierre (57,4% de non), Val d’Illiez (61,6%) ou Sembrancher (61,4%) ont penché en faveur du camp du non.

Le oui le plus franc vient de Zwiechbergen, dans le Haut-Valais, avec 85,7% de voix en faveur de la loi COVID. Sur le plan suisse, l’institut gfs.bern table sur un soutien aux modifications apportées en mars par les chambres fédérales à hauteur de 63%.

L’initiative sur les soins infirmiers passe aussi la rampe, avec 59,1% des suffrages, contre 61% estimé au niveau suisse. Seule une poignée de communes, dont Isérables, ont refusé l’initiative. En revanche, c’est un rejet massif pour l’initiative « Désignation des juges fédéraux par tirage au sort », refusée par 68,9% des Valaisans. Un chiffre similaire aux projections au niveau national.

En Valais, le taux de participation s’élève à 65%.

Thèmes liés à l'article
VotationsGrands prédateursloi Covid
Catégories
album_image
En ce moment
ComplianceMUSE