Le secteur de l'armement représente 9500 emplois

Image par défaut ATS ©RFM
Armement
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les exportations suisses de matériel de guerre ont reculé de 18% à 742,8 millions de francs l'an dernier, par rapport à 2020. La part de ce secteur dans l'ensemble des exportations de marchandises suisses a atteint 0,21%.

La baisse de 158 millions de francs (-18%) des exportations suisses de matériel de guerre contraste avec la hausse de 16% de l'ensemble des exportations de marchandises de l'économie helvétique, a annoncé vendredi le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

L'Allemagne en tête

Les livraisons de matériel de guerre ont été effectuées dans 67 pays. L'Allemagne a été le principal débouché, essentiellement pour des munitions. La valeur des livraisons dans ce pays a atteint 123,4 millions de francs. Suivent le Danemark (96 millions), les Etats-Unis (90,2 millions), la Roumanie (87,1 millions) et le Botswana (63,5 millions).

Les principales opérations ont concerné la livraison de véhicules blindés à roues vers le Danemark (94,6 millions) et la Roumanie (86,9 millions).

Les deux tiers des livraisons ont été faits en Europe. La part de l'Asie a atteint 11%, celle de l'Afrique 10% et celle du continent américain, 13%.

40% des livraisons ont concerné des véhicules blindés, 25% des munitions et composants pour munitions, 12% du matériel de conduite de tir, 8% des armes de petit calibre et 6% des composants pour avions de combat.

Concernant les biens militaires spécifiques (tels les installations de démagnétisation, télémètres, systèmes de vision nocturne, matériel d’imagerie thermique, gilets de protection), la valeur totale des autorisations délivrées selon la liste du Seco s'est élevée à 58 millions de francs, contre 45 millions en 2020.

Près de 10'000 emplois directs

Le Centre de recherche privé BAK Economics a calculé que la création de valeur de l'industrie du matériel de guerre en Suisse pour 2019 (année de l'étude), aussi bien à l'exportation que pour les besoins de l'armée suisse, s'est montée à 858 millions de francs. Cela représente 4972 emplois (équivalents plein temps).

Si l'on y ajoute la production de biens à usage civil, la valeur s'élève à 1,58 milliard, générant 9589 postes de travail pour les entreprises d'armement. Ces emplois sont concentrés en Suisse centrale, sur le Plateau, dans la région zurichoise et en Suisse orientale.

Un secteur tout de même marginal

Comparé à l'ensemble de l'industrie suisse, le secteur de l'armement représente 1,5% des emplois. Et ramené à l'ensemble de l'économie suisse, ce taux se situe à 0,23%.

En ajoutant les livraisons de tiers aux entreprises d'armement, la production des biens à usage civil et l'ensemble de la chaîne, y compris l'impact de l'industrie de l'armement auprès des entreprises hors du secteur, le BAK estime que 14‘278 emplois sont induits par la filière. Cela représente des recettes fiscales de 145 millions de francs.

ATS
Catégories