Le prix du pain va augmenter en Valais dès décembre prochain

Image d'illustration ©keystone-ATS
Inflation
Thomas Schurch
Journaliste RP

Le prix du pain devrait augmenter dès décembre prochain en Valais. La mauvaise récolte de blé et l'augmentation du coût des matières premières expliquent cette hausse. Une première depuis près de 5 ans.

Le canton n'en finit pas de subir les conséquences d'un été catastrophique en termes de récolte. Après les arbres fruitiers, après les vignes, c'est le blé qui manque cette année. En cause, la chaleur et l'humidité en juillet/août qui ont fait germer le blé, ce qui l'a rendu en partie inexploitable.

"L'augmentation est de 8 francs les 100 kilos de farine, c'est énorme" Alphonse Pellet, association valaisanne des artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs.

Alors forcément, le prix de la farine part à la hausse. "L'augmentation est de 8 francs les 100 kilos de farine, c'est énorme", déclare sur Rhône FM l'artisan d'Uvrier Alphonse Pellet, membre de l'association valaisanne des artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs. "Ce qui est dommage, c'est qu'au moment de la récolte, on nous disait qu'il y avait assez de réserves, que le prix n'allait pas augmenter. Et maintenant on apprend l'inverse, ça augmente et on en subit les conséquences".

Répercussion pour le client

Une augmentation du coût de la farine qui aura des conséquences sur le prix du pain. "Oui c'est une obligation", enchaine Alphonse Pellet."L'augmentation de la farine sera effective le 1er décembre. Dès décembre, le prix du pain va donc augmenter".

"10 centimes la livre, minimum" Alphonse Pellet, boulanger

De combien ? "10 centimes la livre, c'est un minium (...) Cela fait 4-5 ans que le pain n'a pas augmenté. Les artisans ont supporté toutes les petites augmentations pour leur propre pomme."

Alphonse Pellet explique que l'augmentation du prix de la farine n'est pas le seul problème auquel sont confrontés les artisans boulangers. "Le prix du beurre a déjà augmenté, on apprend maintenant que l'électricité va augmenter aussi, l'essence, les autres matières premières vont augmenter automatiquement."

Cela finira-t-il par baisser ? "Il faudrait une superbe récolte de blé l'année prochaine, il faudrait une baisse de 8 à 10 francs les 100 kilos de farine pour rediscuter d'une baisse. Mais tout cela est hypothétique", conclut l'artisan boulanger.

Interview d'Alphone Pellet
Et le pain de seigle ?
Qu'en est-il du pain de seigle, chers aux Valaisans (AOP depuis 2002) ? "Nous avons le même problème avec le seigle, car le seigle est lui aussi panifiable. Il est cultivé à 100% en Valais pour le produit AOP. On devra puiser dans les réserves cette année, il va augmenter lui aussi de 8 francs les 100 kilos. Au final, l'augmentation de 10 centimes la livre sera là aussi inévitable".
TS
Catégories