Le préposé valaisan à la protection des données met en garde les communes contre les cyberattaques

Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Le préposé à la protection des données et à la transparence appelle les communes valaisannes à une prudence accrue. Dans un courrier qui leur est adressé, il rappelle qu'en cas de cyberattaque, celle-ci doit lui être immédiatement annoncée.

Après les récentes attaques qui ont plombé des administrations publiques, Sébastien Fanti propose aux communes de contrôler et d'assurer leurs systèmes informatiques.
Dans un courrier qui leur est adressé, il rappelle qu'en cas d'attaque, celle-ci doit être immédiatement annoncée au préposé, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit.
Sébastien Fanti leur recommande d'implémenter d'urgence, cinq mesures préconisées par le Centre national pour la cybersécurité, le NCSC. De la sécurisation des accès à distance aux sauvegardes hors ligne, en passant par le blocage des pièces jointes et des liens à risques dans les courriels.

Plus globalement, le NCSC rappelle que tous les systèmes doivent être systématiquement et régulièrement mis à jour pour éviter en particulier que des cybercriminels puissent exploiter des vulnérabilités et voler, par exemple, des informations de connexion.
Il suggère également une surveillance directe des fichiers journaux, en l'occurrence les logs pour les accès à distance ou directement via la toile.

Dans sa missive, le préposé à la protection des données et à la transparence rappelle également la possibilité de s'assurer contre le risque de cyberattaques auprès d’une compagnie spécialisée. Les coûts de remise en service d’une infrastructure s’avérant d’ordinaire importants, conclut Sébastien Fanti.

CH/c
Thèmes liés à l'article
Catégories
Les articles les plus lus
A la Une