Le premier grand rassemblement du domaine de la culture depuis la fin de la pandémie

Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

La culture avait rendez-vous mercredi à la Foire du Valais pour ce qui a été le premier grand rassemblement de la branche depuis la fin de la pandémie.

Le premier grand rassemblement du monde culturel valaisan depuis la fin de la pandémie de coronavirus a eu lieu mercredi. Plus de 200 représentants de la branche étaient réunis à Martigny à l’occasion du rendez-vous de la culture de la Foire du Valais. L’occasion pour eux de faire le bilan d’une période qui a été difficile pour tout un secteur.

Grâce aux aides accordées par le canton et la Confédération, « on a pu limiter la casse », a estimé Jean-Pierre Pralong, le directeur de Culture Valais. « Les lieux culturels sont toujours là. Dans les milieux associatifs, il y a une fatigue mais il y a aussi eu un renouvellement », souligne-t-il encore. L’interview de Jean-Pierre Pralong :

Dix millions pour aider la culture après le COVID

Plus de dix millions ont été allouées l’an dernier à des entreprises ou des acteurs culturels, dont la moitié pour des projets de transformation, ces projets qui doivent permettre de s’adapter aux nouvelles circonstances liées au coronavirus.

Parmi eux, l’Abobo, cet abonnement qui, depuis un mois, ouvre les portes de 35 lieux dans tout le canton à ses détenteurs. Ils sont 1500 pour cette première année. Selon Jean-Pierre Pralong, l’un des pères du projet, ce nouveau sésame permet de ramener le public dans les salles.

« On sent un souffle, on sent une énergie et en continuant deux ou trois ans, je pense qu’on va pouvoir remettre les gens dans la culture »

Jean-Pierre Pralong, directeur de Culture Valais

"Plan Marshall" pour la culture

Jean-Pierre Pralong précise qu’il est encore trop tôt pour tirer un bilan des soutiens qui ont été apportés au domaine de la culture durant la pandémie.

« Ca a vraiment été un plan Marshall de la culture, cette pandémie. Et il faudrait que chaque cinq-dix ans, il y ait un plan Mashall de ce type »

Jean-Pierre Pralong, directeur de Culture Valais

En effet, les aides d’urgence pour les acteurs culturels sont maintenues jusqu’au 31 décembre prochain, tandis que les demandes de contribution à des projets de transformation peuvent être déposées jusqu’au 31 octobre prochain.

SR
Thèmes liés à l'article
Catégories