Le plus grand réseau hydrothermique de Genève prend forme

Keystone-ATS
Keystone-ATS

La construction du réseau hydrothermique GeniLac, qui permet de produire du froid et du chaud grâce à l'eau du lac Léman, se poursuit. L'infrastructure doit se raccorder à 350 bâtiments à l'horizon 2045, indiquent jeudi les Services industriels de Genève (SIG).

GeniLac est un réseau souterrain fait de conduites d'eau. Mises bout-à-bout, ces conduites représenteront un circuit de 30 kilomètres. A l'origine, l'installation a été pensée pour produire du froid grâce à l'eau du lac, avec pour ambition de remplacer les climatiseurs, très gourmands en énergie.

Mais certains bâtiments pourront également profiter de l'infrastructure pour se chauffer. Il leur faudra s'équiper de pompes à chaleur. GeniLac est composé de deux réseaux. L'un est en boucle ouverte vers le centre-ville. L'autre, qui relie l'aéroport, est en boucle fermée.

Un coeur au Vengeron

Le coeur de GeniLac est une gigantesque station de pompage qui sort de terre au Vengeron, en contrebas de la bretelle autoroutière. Les pompes et les échangeurs d'énergie ont déjà été installés dans cette cathédrale souterraine. La mise en service de la machinerie est prévue en 2024, précisent les SIG.

A cet endroit, l'eau du lac sera captée à 45 mètres de profondeur, là où sa température est de 7 degrés. Cette eau refroidira ensuite l'eau du circuit secondaire qui passera par l'aéroport. Elle ira aussi rafraîchir des bâtiments situés au centre-ville. A la fin de son périple, l'eau se sera réchauffée de quelques degrés.

Elle sera alors reversée dans le lac, mais en surface, où la température est plus élevée naturellement. Les SIG ont mené des études d'impact pour vérifier que ces rejets d'eau plus chaudes ne portaient pas préjudice aux équilibres environnementaux. Selon eux, le bilan est neutre.

A terme, GeniLac permettra une réduction de 70 GWh d'électricité par an, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 27'000 ménages ainsi qu'une diminution de 70'000 tonnes de gaz à effet de serre par an pour le canton de Genève, soit l'équivalent de 192'000 camions de 30 tonnes.

ATS
Catégories