Le photovoltaïque: une énergie-clé si la Suisse décide d'investir

Swissolar demande un investissement plus rapide en faveur de l'énergie solaire, si la Susse veut que celle-ci soit disponible en quantité suffisante. ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Energie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'énergie solaire doit devenir le pilier de l'approvisionnement énergétique suisse. Le photovoltaïque devrait fournir 45 térawattheures d'électricité en 2050, soit 15 fois plus qu'aujourd'hui. Pour atteindre cet objectif, Swissolar propose onze mesures.

Le photovoltaïque devrait fournir en Suisse de l'électricité en grande quantité, "renouvelable, en temps réel et à un prix avantageux", a-t-on appris mercredi après une conférence de presse en ligne de Swissolar, l'association suisse des professionnels de l'énergie solaire. Mais pour réussir cette transition et sortir du nucléaire, il faut construire plus et plus vite, selon elle.

Swissolar estime que les valeurs cibles pour la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables prévues dans le message ad hoc du Conseil fédéral sont trop basses pour atteindre la sécurité d'approvisionnement et l'objectif net zéro en 2050.

Au lieu de 39 térawattheures (TWh) de production en 2050, il faudrait viser 50 TWh, dont 45 TWh issus d'installations photovoltaïques, précise l'organisation. Cette valeur correspond à moins de la moitié du potentiel solaire de la Suisse.

Engager les cantons

Dans son programme en onze points, l'association demande l'augmentation du supplément réseau de 0,5 centime par kilowattheure ainsi qu'une rétribution de reprise réglementée de manière uniforme. Les autres mesures proposées concernent l'aménagement du territoire, la formation et le perfectionnement de spécialistes, la participation de la Suisse à la construction d'une industrie solaire européenne ainsi que la suppression des coûts supplémentaires inutiles et des obstacles administratifs.

Swissolar propose en outre d'introduire dans tous les cantons une obligation d'utiliser toutes les surfaces appropriées liées à de nouvelles constructions et à des rénovations. En effet, les surfaces de toitures et de façades des bâtiments existants pourraient produire plus d'électricité (environ 66 TWh) que la Suisse n'en consomme actuellement.

ATS
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
WomanDOJA CAT