Le parti socialiste veut améliorer les conditions de vie et de travail dans les EMS valaisans

Le PS veut une politique cantonale sur les seniors ©Keystone-ATS
Politique
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Le parti socialiste du Valais romand veut améliorer le sort des aînés et du personnel des EMS. Il a adopté un papier de position en ce sens lors de son congrès de St-Maurice samedi.

Le parti socialiste du Valais se penche sur le sort des aînés. Il a adopté à l'unanimité samedi lors de son congrès de St-Maurice, un papier de position sur les EMS. Elaboration d'une politique spécifique pour les seniors, baisse des coûts payés par les résidents, amélioration des conditions de travail du personnel: les revendications sont nombreuses dans ce document.

Personne ne devrait renoncer à entrer dans un home pour des raisons financières, note encore le PS dans son papier de position. "Les EMS devraient avoir une logique de service public à la population", souligne le président du PSVr Clément Borgeaud. "C'est dire à la population qui a travaillé toute sa vie qu'elle n'a pas de souci à se faire pour la fin de sa vie. C'est quelque chose que notre société devrait garantir vis-à-vis de sa population", souligne encore le président du parti.

Ce document doit désormais être relayé devant le parlement par les élus du parti.

Lors de ce congrès, le parti socialiste du Valais romand a aussi rejoint ses partenaires de gauche pour lancer une initiative pour un salaire minimum cantonal. Il s'est enfin prononcé en faveur de deux des objets soumis en votation le 15 mai prochain: la loi sur le cinéma et la loi sur la transplantation. Il refuse en revanche la contribution financière à Frontex, l'agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes.

Nouveau président satisfait

Mais ce congrès a aussi été l'occasion, pour Clément Borgeaud, de dresser le bilan de sa première année à la tête du PS du Valais romand. A 28 ans, le Montheysan a en effet pris les rênes de la formation en avril 2021, fort des succès électoraux rencontrés aux dernières élections communales et cantonales.

Il se dit particulièrement satisfait de la mobilisation enregistrée auprès des militants. "On voit qu'on a aussi eu pas mal de succès dans les votations fédérales et je pense que ce genre de concrétisation de notre engagement politique, ça motive aussi les membres à poursuivre cet engagement et à le faire avec plaisir".

Prochaine échéance pour le PSVr: les élections fédérales de 2023. La stratégie est en cours d'élaboration, souligne Clément Borgeaud. Il reconnait qu'idéalement, le parti souhaiterait décrocher un deuxième siège à Berne lors de ce scrutin. Mais " les objectifs chiffrés résultent vraiment du travail que le parti fait. Il y a beaucoup de bénéfices autres que les résultats électoraux dans une campagne qui est bien menée et bien préparée", note le président du PSVr.

SR

Podcasts liés:

Le PS du Valais romand se penche sur la question des aînés
Thèmes liés à l'article
Parti socialisteEMSClément Borgeaud
Catégories
Les articles les plus lus