Le parti socialiste demande une augmentation immédiate des salaires du personnel soignant

soins infirmiers ©Keystone-ATS
Budget 2022
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Personnel soignant : après l'acceptation de l'initiative du 28 novembre, le Valais doit montrer l'exemple, selon le parti socialiste. Qui proposera mardi au Grand Conseil une première augmentation des salaires. Mais la partie est encore loin d'être gagnée.

Le Valais doit faire œuvre de pionnier dans la mise en œuvre de l'initiative sur les soins infirmiers. C'est la conviction de la députation socialiste qui rappelle que près de 60% des Valaisannes et Valaisans ont approuvé cette initiative le 28 novembre dernier.

A l'occasion des débats autour du budget 2022 de l'Etat du Valais, cette semaine au Grand Conseil, le groupe socialiste va donc proposer une première concrétisation : augmenter de cinq millions de francs l'enveloppe salariale destinée au personnel des hôpitaux, des EMS et CMS. "Il s'agirait d'un signal qui dépasse l'ordre du symbolique", estime Blaise Carron, député socialiste de Monthey.

Les moutonniers plus chanceux ?

Signal dont ne veut pas la Commission des Finances du Grand Conseil qui rejette cette proposition d'augmentation salariale du personnel soignant. Les députés en débattront mardi après-midi.

En lien avec une autre initiative acceptée le 28 novembre, "Pour un canton du Valais sans grands prédateurs", la Commission des Finances approuve, par contre, un amendement du PDC du Haut-Valais demandant qu'un million de francs d'indemnités supplémentaires soit accordé à la protection des troupeaux sur les petits alpages. La discussion aura lieu jeudi.

FG