Le nombre de vélos volés est stable, sauf pour les électriques

Selon la statistique policière de la criminalité de l'Office fédéral de la statistique, le nombre de vélos électriques volés a bondi de 47% l'an passé (archives). ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
Vols de vélos
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les vols de vélos coûtent de plus en plus cher aux assureurs. Si le nombre de bicyclettes raflées par les malandrins est resté stable au cours des cinq dernières années, la proportion de vélos électriques volés à elle pris l'ascenseur.

Selon la statistique policière de la criminalité de l'Office fédéral de la statistique, le nombre de vélos électriques volés a bondi de 47% l'an passé. Les vols de vélos sans moteur électrique ont reculé de 11%.

Chaque année, le nombre de vols augmente à mesure que grimpent les températures au printemps. En 2021, les cas enregistrés auprès d'AXA sont ainsi passés de 400 environ en janvier à quelque 700 en mai, remarque l'assureur dans un communiqué diffusé jeudi. Cette même année, AXA a enregistré un montant total des dommages de 14 millions de francs dû à ces vols.

Parallèlement, la charge moyenne des sinistres a connu une progression constante ces dernières années. En 2021, un vol de vélo coûtait en moyenne 1740 francs, contre 1200 francs environ trois ans plus tôt.

Le risque de se faire voler son vélo varie fortement en fonction des cantons. Alors qu'en 2021, le Tessin ne déplorait qu'un vol de vélo sur 490 (soit 0,2%), Bâle-Ville en comptait un sur 36 (2,8%). Les autres hauts lieux du vol de vélos sont Bâle-Campagne (1,7%), Soleure (1,5%) et Lucerne (1,3%). En revanche, les cyclistes ont moins de souci à se faire en Valais (0,4%).

ATS
Catégories
Les articles les plus lus