Le grand-père valaisan abusait de ses 5 petits-enfants : "Je suis un misérable"

Image d'illustration ©keystone-ATS
Justice
Thomas Schurch
Journaliste RP

Un septuagénaire était jugé ce mercredi en Valais pour des actes d'ordre sexuel à l'encontre de ses 5 petits-enfants. L'homme est condamné à quatre ans et demi de prison ferme. Rhône FM a assisté à l'audience.

L'endroit exact où le drame s'est joué ne sera pas révélé. "Il faut protéger les parties plaignantes", demande expressément le juge qui préside l'audience ce mercredi matin. Le procès est à huis-clos, les victimes sont des enfants. Elles sont au nombre de cinq ces victimes, toutes issues de la même famille. Elles méritent l'anonymat. Tout juste pourrons-nous dire que le procès se déroule au Tribunal du district d'Entremont.

Il avoue

Un septuagénaire est sur le banc des accusés. Il est soupçonné d'avoir commis des "actes d'ordre sexuel avec des enfants". 5 de ses petits-enfants en l'occurrence, pour des faits qui se sont déroulés entre 2009 et 2017. A l'époque, les victimes avaient toutes moins de 10 ans, certaines 3 ou 4 ans. Les crimes reprochés sont importants : exhibition, masturbation devant les enfants, attouchement, pénétration digitale... Des actes commis sur des personnes incapables de discernement ou de résistance.

Des accusations très graves... Et un prévenu qui ressemble à un banal grand-père. Des cheveux blancs. Un pull gris et une paire de jeans. Légèrement vouté lorsqu'il s'approche de la barre, l'homme s'exprime avec un accent valaisan. Il avoue, reconnait d'entrée les faits. Nous vous proposons de découvrir "stricto sensu" ses aveux que Rhône FM a recueilli lors de l'audience.

"J'ai honte. Je suis misérable. Je me repens. Je leur demande pardon pour mes fautes. Je regrette sincèrement de les avoir... (silence)... Je regrette mes horribles méfaits. J'espère que mes aveux pourront atténuer leurs souffrances. Et que les victimes pourront enfin se reconstruire" L'accusé

Elles l'appelaient "grand-papa sexeur"

"De protecteur, il s'est transformé en abuseur", déclare la procureure au moment de sa prise de parole. Le Ministère public n'entend pas faire de cadeau à l'accusé. "Il avoue de nombreux points, mais pas tout. Il minimise les faits, il banalise." Et de rappeler les souffrances des victimes, malgré les années écoulées.

Une victime se souvient des années après, "de son souffle fort et chaud sur mon cou"

Le Ministère public affirme que l'accusé avait une "emprise sur sa famille, ses enfants et petits-enfants". Les petites victimes, entre elles, parlaient de l'accusé comme étant le "grand-papa sexeur". La procureure requiert 4 ans de prison ferme.

"Les victimes ne sont pas de la chair fraiche!" Beatrice Pilloud, avocate des parties plaignantes

"Les victimes ne sont pas de la chaire fraiche!" lâche d'emblée Me Beatrice Pilloud, avocate des parties plaignantes. "Cet homme doit être condamné pour ce qu'il a fait. Il dit se sentir honteux... Mais les victimes, elles, le sont encore davantage ! Honteuses de n'avoir pas pu s'opposer, de n'avoir pas été écoutées."

Interview de Beatrice Pilloud, avocate des jeunes victimes

La parole, comme toujours, revient en dernier à la défense ce mercredi en fin de matinée. Me Ludivine Détienne le dit clairement : "Oui il a commis l'irréparable, c'est incontestable. Il a commis des actes d'ordre sexuel avec des enfants." Mais, poursuit-elle : "Cet homme n'est plus le même aujourd'hui. Il n'est pas encore au bout du chemin, mais il a avancé. Il assume ses actes, il assume ses responsabilités". Et l'avocate de rappeler que son client suit un traitement.

Lapsus de l'accusé qui évoque "les enfants qui se sont dénoncés"

Le prévenu a déjà effectué plus de 8 mois de prison préventive. "Une peine avec sursis doit être prononcée, le tout assorti d'un suivi thérapeutique", conclut Me Ludivine Détienne. Juste avant la clôture des débats, l'accusé redit encore une fois, qu'il regrette. Est-il sincère ? Le doute aura plané tout le long du procès. Surtout lorsqu'il dira (lapsus révélateur ?) en parlant des victimes, qu'il s'agit "d'enfants qui se sont dénoncés".

A la sortie du Tribunal ce mecredi matin, Me Ludivine Détienne nous répond

Condamné à 4 ans et demi ferme

Le jugement a été rendu le jour même, sur le coup des 16 heures 30. Le Tribunal a été au delà du réquisitoire du Ministère public et condamne l'accusé à 4 ans et demi de prison ferme. La défense confirme qu'une annonce d'appel sera déposée.

TS
Thèmes liés à l'article
Pédophilie
Catégories
album_image
En ce moment
Oh My GodADELE