Le Grand Conseil valaisan s'accorde autour d'une augmentation mesurée

Selon le projet du Grand Conseil valaisan, toutes les familles du canton recevront pour chaque enfant une allocation de 30 francs supplémentaire - le montant passe de 275 à 305 francs. L'initiative déposée par les syndicats demandait une augmentat... ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Allocations
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Le Valais sera à nouveau le champion suisse des allocations familiales. C'est en tous cas ce qu'a décidé assez nettement le Grand Conseil. Mais une votation populaire n'est pas à exclure

Le contre-projet à l'initiative pour une hausse des allocations familiales valaisannes est sous toit. Le Grand Conseil a adopté ce jeudi la proposition de consensus concoctée par le PDC du Valais romand (80 voix contre 43, les oppositions venant du PLR, des Verts et du SVP).

Ce sera 20 francs de plus pour les allocations de formation, qui seront portées à 445 francs par mois, et 30 francs de plus pour les allocations par enfant, qui passeront à 305 francs. Pour 5 francs, le Valais redeviendra donc le champion suisse en la matière devant Vaud et Genève. Employés et employeurs, à travers les cotisations, se partageront la facture estimée à 22 millions de francs.

Le peuple pourrait être appelé à trancher

La solution retenue est donc moins généreuse que l'initiative des Syndicats chrétiens du Valais et Syna Oberwallis qui demandaient une augmentation des allocations pour enfant de 40 francs. Mais il est probable qu'ils s'en contentent et que l'initiative soit retirée, nous a déclaré le vice-président des syndicats chrétiens, Marcel Bayard. La décision devrait tomber avant la fin de la semaine prochaine.

Pour autant, il n'est pas exclu que le peuple soit appelé à trancher. L'Union Valaisanne des Arts et Métiers dit pour l'instant conserver toutes les options sur la table. Le discours est identique à la Chambre Valaisanne de Commerce et d'Industrie, déçue de la décision du Grand Conseil. Sa décision tombera en janvier.

Sur la même ligne, l'Union Valaisanne des Arts et Métiers entend aussi laisser passer les fêtes.

FG
Thèmes liés à l'article
Les articles les plus lus