Le F-35 est un peu plus bruyant que le F/A-18

Image par défaut ATS ©RFM
Avions de com..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'avion de chasse F-35 est un peu plus bruyant qu'un F/A-18. Mais les décollages et les atterrissages vont baisser de moitié. L'exposition au bruit ne changera donc pas pour les riverains de Payerne, Meiringen (BE) et Emmen (LU), annonce le Département de la défense.

Les avions de chasse américains F-35 affichent en moyenne un niveau sonore plus élevé que les actuels F/A-18, relève le Département de la défense (DDPS) dans un communiqué publié mercredi. C'est ce qui ressort d'une étude que le DDPS a dévoilé ces derniers jours aux autorités locales et communautés d'intérêt des trois sites lors de séances d'informations.

Rapport confidentiel

Dans le cadre de l'évaluation des quatre candidats pour le prochain avion de combat, le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa) a effectué des mesures acoustiques. Son rapport final est classifié confidentiel, car il contient des données protégées par les accords passés avec les constructeurs, selon le DDPS. Armasuisse a donc rédigé un rapport succinct sur le F-35.

Il y apparait que le F-35 affiche 3 décibels de plus au décollage que le F/A-18. "Trois dB(A) représentent une différence de bruit qui est à peine perceptible au quotidien par l'oreille humaine aux environs d'un aérodrome", précise le DDPS. À l'atterrissage, le F-35 affiche un niveau sonore moyen de 0-1 dB(A) de plus. Lors du roulement au sol, le F-35 est plus bruyant de 5 dB(A).

Moins de missions

Mais le bruit émis n'est pas le seul critère pour comparer, fait valoir le DDPS. Avec le nombre d'heures de vol prévu et des missions de formation en moyenne plus longues pour le F-35, il est possible de réduire de moitié environ le nombre de mouvements de vol par rapport à l'exploitation des F/A-18 et des F-5 au cours de ces dernières années.

Avec le futur concept de stationnement, les Forces aériennes répartiront donc l'exposition au bruit entre les aérodromes militaires de Payerne, de Meiringen et d'Emmen d'une manière comparable à aujourd'hui. Soit sur la base de la moyenne des 5 dernières années, indique le Département de la défense.

Fenêtres antibruit

De nouvelles mesures d'atténuation du bruit sont aussi examinées en collaboration avec le constructeur américain Lockheed Martin et l'Empa. Au besoin, le DDPS fera installer de nouvelles fenêtres antibruit, assure-t-il.

Les nouveaux avions de combat remplaceront les 26 F-5 Tiger et les 30 F/A-18 de l'armée. Leur acquisition a été acceptée de justesse le 27 septembre 2020, avec 50,1% de oui. Une alliance de gauche a lancé une initiative "Stop F-35". Elle estime l'avion "furtif" trop cher, déficient sur le plan technique, et inadapté aux besoins de la Suisse.

ATS