Le duel Macron-Le Pen revu à la sauce Alexis

Alexis_Incruste ©Rhône FM
L'incruste
L'équipe d'animation
de Rhône FM

Le débat politique français entre Macron et Le Pen a inspiré notre incrusté ! Alors même que son équipe de foot préférée jouait hier soir, Alexis a tout de même jeté un oeil au combat de boxe entre les deux finalistes de la présidentielle.

Après avoir regardé les premiers rounds entre Le Pen et Macron, Alexis a tout de même assez vite zappé de chaîne. Et oui entre 22 types qui courent après un ballon ou un combat de langues entre deux artistes qu'il ne souhaite pas voir à la tête de son pays, Alexis a vite choisi.

Les débats politiques c'est comme les films de Rambo !

Quand vous en avez vu un, ben vous savez exactement comment vont se dérouler les autres, analyse Alexis. Toujours les mêmes dialogues, les mêmes répliques... Même les personnages et le scénario ne changent pas. Bonjour l'ennui, au revoir l'innovation et la nouveauté.

Les phrases à avoir en poche

Inspiré par les punchlines entendues hier soir, Alexis nous dresse les phrases types qu'on peut utiliser dans tout un tas de situations. Du discours politique, à la réunion de travail, en passant par les vestiaires du foot pour motiver les coéquipiers.

"Tout était parfaitement planifié, mais rien ni personne n'aurait pu prévoir ce qui s'est passé"

La politique utilisera cette expression pour justifier un bilan mitigé. En gros c'est on avait toutes les cartes en main, mais ... Il y a eu cette crise sanitaire, il y a eu cette guerre en Ukraine.

En foot aussi on pourra utiliser cette phrase à la mi-temps. C'est à dire, bon sur le papier on était bien, on était prêt, entrainé mais... L'arbitre a été contre nous!

Avec cette phrase on admet qu'on a pas fait tout juste, mais que ce n'était pas de notre faute et qu'on peut inverser la tendance.

"J'ai le choix entre deux options et j'ai besoin de vous pour m'aider à me décider"

Dans la bouche d'un politique, cette phrase a une saveur de ralliement. On demande l'avis du peuple histoire de l'impliquer. Elle permet ensuite d'enchainer généralement avec une mauvaise nouvelle : ****Nous allons supprimer les 35heures...

Pour un footeux ça marche aussi : dans le vestiaire après une mi-temps douloureuse 3-0 pour l'adversaire : **** Bon Michel tu sors, t'es nul comme gardien. On fait entrer Jean-Louis...

"Alors maintenant écoutez bien et souvenez-vous de ce qui va suivre..."

Et c'est ainsi qu'Alexis nous laisse...

Ah non, il part tel un poète avec ces mouvements sociaux annoncés:

- Les cafetiers trinquent, et les imprimeurs sont déprimés.

- Les pêcheurs haussent le thon.

- Les bouchers vont défendre leur bifteck.

- Les dessinateurs font grise mine.

- Les brasseurs sont sous pression.

- Les veilleurs de nuit en ont marre de vivre au jour le jour

- Pour les couvreurs, c'est la tuile

Et les proctologues sont au fond du trou !

Son incruste en images, c'est à revoir ici :

Le duel Macron-Le Pen revu à la sauce Alexis

Thèmes liés à l'article
l'incrustehumourAlexis