Le Conseil fédéral tente de relancer la vaccination en berne

Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le Conseil fédéral lance une offensive tous azimuts avec la semaine de la vaccination. Vaccination mobile, informations à la population et concerts sont prévus dans toute la Suisse. Car les jeux ne sont pas faits, estime le président de la Confédération Guy Parmelin.

"Moi aussi je trouve le temps long, je comprends l'impatience de toutes et tous à sortir de cette situation", a lancé Guy Parmelin mercredi à Berne devant les médias. Mais le Conseil fédéral reste droit dans ses bottes et s'en tient à sa stratégie: vaccination, certificat Covid et acceptation de la loi sur le Covid-19 le 28 novembre.

"Etre membre d'une communauté, c'est aussi abandonner parfois une part de sa liberté. La solidarité peut prendre la forme d'une stratégie de vaccination", selon l'UDC vaudois. Les jeux ne sont pas faits, contrairement à une opinion répandue. Le gouvernement veut convaincre celles et ceux qui ne se sont pas encore fait vacciner.

Chaque piqure compte

En moyenne, une hospitalisation peut être évitée pour 50 vaccinations et l'occupation d'un lit en soins intensifs pour 150 vaccinations. Chaque personne immunisée nous rapproche de notre but, a renchéri le ministre de la santé Alain Berset.

Car malgré une campagne de vaccination sans précédent, les objectifs ne sont toujours pas atteints, a reconnu Lukas Engelberger, président de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS). Tous les cantons sont "top-motivés" pour poursuivre les efforts à travers la semaine de vaccination à venir.

Ils tirent tous à la même corde pour convaincre les indécis, a aussi assuré Natalie Rickli, conseillère d'Etat zurichoise UDC. A Zurich, la gare centrale abritera par exemple un "village de la vaccination" afin d'atteindre les pendulaires d'autres cantons.

96 millions

De nombreuses associations et organisations, de concert avec les autorités cantonales, travaillent à cette semaine de la vaccination, qui ne devait pas coûter plus de 96 millions de francs à la Confédération. A titre de comparaison, les tests Covid gratuits pour obtenir un certificat lui coûtent jusqu'à 50 millions par semaine.

L'action comprend trois volets: la semaine de vaccination proprement dite, des unités mobiles de conseil et de vaccination supplémentaires et des offres d'information personnalisées.

Tournée de stars

Du 8 au 14 novembre, dans tous les cantons, des événements auront lieu: une nuit de la vaccination ou des interventions en ligne en direct avec des expertes et des experts, par exemple. Dès le 7 novembre, plus de 80 personnalités du sport, de la culture, de l'économie et de la politique feront la promotion de la vaccination.

La tournée "Back on Tour", avec notamment Stress, Sophie Hunger et Stefanie Heinzmann, passera par Thoune, Lausanne, Sion, St-Gall et Lucerne. Il sera possible de se faire vacciner sur place. Le nombre de spectateurs sera limité à 500. Comme les concerts auront lieu en extérieur, le certificat Covid ne sera pas obligatoire.

Les tickets gratuits sont à disposition dès maintenant sur le site de la semaine de vaccination. L'événement musical sera lancé en présence du président de la Confédération Guy Parmelin le 8 novembre sur la Place fédérale à Berne.

A suivre

Et si le nombre de vaccinés devait tout de même plafonner à l'issue de la semaine? Le Conseil fédéral tirera le bilan après, et en fonction de la situation épidémiologique, a conclu Guy Parmelin. Il faut avant tout éviter une surcharge hospitalière, et une refermeture des lieux de rencontres, ce qui serait catastrophique pour l'économie et pour le moral de la population.

https://semainevaccination.ch/

ATS
Les articles les plus lus
A la Une