Le Conseil d'Etat demande un nouveau crédit d'engagement pour Rhône 3

Correction du Rhône © Keystone-ATS LEANDRE DUGGAN
Rhône III
Didier Morard
Journaliste

Le Grand Conseil valaisan devra se prononcer sur un nouveau crédit d'engagement pour la troisième correction du Rhône. La région de Martigny est concernée par cette demande financière.

3e correction du Rhône : le Conseil d’Etat demande un crédit d’engagement pour le Coude de Martigny. Il faudra compter 56 millions de francs pour y financer la première phase de la Mesure prioritaire. Celle-ci est destinée à éviter des dégâts potentiels estimés à 1,4 milliard de francs. Le Grand Conseil se prononcera en mars 2022 sur cette demande de crédit. Ce montant servira à financer l’établissement des dossiers de mise à l’enquête publique, l’acquisition de terrains, la réalisation de mesures d’accompagnement agricoles ou de travaux préliminaires. La "Mesure prioritaire" du coude de Martigny s’étend sur 4,5 kilomètres entre Fully et Dorénaz, sur le territoire des communes de Martigny, Vernayaz, Dorénaz et Fully. Elle vise à sécuriser 895 hectares menacés par une inondation en cas de crue du Rhône dont 57 en zones à bâtir qui se situent sur un site à danger élevé.

Le crédit d’engagement soumis au Grand Conseil correspond au quart du coût total de la Mesure prioritaire (226 millions de francs). La part nette du canton sur cette première partie s’élèvera à 18 millions de francs. Le solde est financé par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral des routes (OFROU).

CH/C