Le chef de la police du Val d'Hérens sanctionné, mais pas licencié

Thomas Schurch
Journaliste RP

La Commission intercommunale de police (CIP), réunissant les cinq communes du Val d’Hérens, annonce dans un communiqué avoir sanctionné le chef de la police. Sanctionné, mais pas licencié.

Le chef de la police intercommunale du Val d'Hérens est dans la tourmente. Pour la seconde fois, il est condamné par la justice valaisanne en raison de son comportement sur la route. Des sanctions ont été prises à son encontre.

Démis de ses fonctions de chef

Jeudi, le 4 août 2022, la Commission intercommunale de police s'est réunie, a entendu le chef de la police et, compte tenu de la décision de justice délivrée à son encontre, a décidé à la majorité de le  démettre de ses fonctions de responsable de la Police intercommunale du Val d’Hérens avec effet immédiat.

Sanctionné, mais pas licencié

Il n'est plus chef, mais toujours policier. En effet, il a été décidé "de le maintenir sous conditions au sein du corps de police, les violations des règles de la circulation routière ayant été reconnues comme étant commises par négligence". La responsabilité du corps de police a été transférée ad intérim à un autre agent de police. Le communiqué conclut par ces mots : "Aucun autre commentaire ne sera fait par les autorités ou le corps de police".

C/TS
Thèmes liés à l'article
Catégories