Le chat de Geluck s'expose sur les quais genevois

Le matou bien nourri de Philippe Geluck prend possession des quais genevois jusqu'au 24 avril. ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Arts GE
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le célèbre chat du dessinateur Philippe Geluck a investi les quais de Genève. Il ne s'agit pas de planches, mais de vingt statues en bronze pesant deux tonnes chacune. La créature rondouillette de l'artiste belge est placée dans des situations loufoques et drôles.

Même si "Le Chat Déambule" se veut une exposition légère, certains thèmes qui y sont abordés ne manquent pas de gravité, comme la protection de l'environnement ou la liberté de la presse. Les statues imposantes ont été installées la semaine passée et seront visibles jusqu'au 24 avril.

L'exposition a déjà circulé en France, à Paris, Bordeaux et Caen. Les chats font aujourd'hui escale sur les bords du Léman. Philippe Geluck n'a pas caché une petite appréhension avant de venir en Suisse, rapidement levée. "Le pays a une réputation de sérieux et de rigueur, mais tout a finalement été très simple".

Ces statues sont nées d'un projet un peu fou du dessinateur belge, celui de créer un musée du chat à Bruxelles. Les chats en bronze sont mis en vente auprès de collectionneurs "qui ont les moyens" et l'argent ainsi récolté servira au financement de ce musée qui pourrait ouvrir au public d'ici à 2025 si tout se passe comme prévu.

Dans une oeuvre, Philippe Geluck n'a pas hésité à lâcher un de ses chats en bronze sur une voiture. D'habitude victime de la circulation, le chat se venge. "J'aurais quand même dû prévenir le chauffeur avant", a précisé le dessinateur devant une assistance parmi laquelle se trouvait notamment le chanteur Henri Dès.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus