Le canton du Valais veut fixer la répartition des coûts pour l'entretien des routes cantonales

La nouvelle loi doit fixer la répartition des coûts entre le canton et les communes ©Keystone-ATS
Transports
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Le département de la mobilité, du territoire et de l'environnement met en consultation un nouveau projet de loi sur les routes. Il doit notamment régler la question de qui paie quoi.

Entretien des aires de repos pour les gens du voyage, répartition des coûts entre canton et communes… des sujets qui doivent être intégrés dans la révision de la Loi cantonale sur les routes, que le canton du Valais met en consultation dès ce mercredi et jusqu’au 15 avril.

Actuellement, le canton paie le 70% des frais engendrés par la construction, la correction et l’entretien des routes cantonales hors des localités, tandis que les frais sont répartis à parts égales à l’intérieur des communes. Le nouveau texte prévoit donc une règle uniformisée pour tout le territoire valaisan.

Aussi pour les aires de repos des gens du voyage

La nouvelle loi prévoit une participation similaire de l’Etat du Valais dans la construction et l’entretien des aires de repos pour les gens du voyage. Aujourd’hui, ces dépenses sont entièrement supportées par les communes. Mais cette participation ne permettra pas au canton d’imposer leur implantation contre l’avis des autorités locales, précise l’Etat du Valais dans un communiqué.

Les changements induits par cette nouvelle loi représentent une réduction de frais de près d’un million de francs par an pour les communes. Pour le canton, cela représente une enveloppe supplémentaire de 1,8 millions annuellement, précise encore le communiqué.