L'association PETA dépose plainte après l'abattage d'un loup soupçonné d'être un hybride

Un loup "au pelage atypique" a été tué fin janvier en Valais, car il était suspecté d'être issu d'un couple loup-chien. © DR
Nature
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

L'animal était soupçonné d'être un hybride entre un loup et un chien; il a été abattu fin janvier. Une décision que regrette l'association PETA qui dépose plainte.

L'organisation de défense des droits des animaux PETA dépose plainte pénale en Valais. Elle revient sur l'abattage, fin janvier, d'un loup soupçonné d'être un hybride en Valais. Il s'est avéré que le canidé était un loup de race pure.

Pour l'organisation de défense des animaux, en tirant cet animal, les responsables ont enfreint les dispositions de la convention de Berne, de la loi sur la chasse et de la loi sur la protection des animaux. Il est "consternant" qu'un animal dont l'espèce est strictement protégée "ait été abattu sur la seule base de photos", ajoute PETA dans un communiqué.

SR/Keystone-ATS
Thèmes liés à l'article
Service de la chassePETALoup
Catégories