L'ancien patron de Ferrari Amedeo Felisa au volant d'Aston Martin

La marque a accumulé les déconvenues depuis son entrée ratée en Bourse à Londres fin 2018 (archives). ©KEYSTONE/EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA
Automobile
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin Lagonda a annoncé mercredi le départ de son directeur général, Tobias Moers, remplacé par l'ancien patron de Ferrari, Amedeo Felisa, après une perte qui s'est creusée au premier trimestre.

Sauvée de la faillite début 2020 par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, devenu président exécutif, la marque cherche désormais à évoluer encore davantage vers le luxe et à amorcer le virage vers l'électrification, mais la perte a plus que doublé sur un an.

Les investisseurs saluaient cette nomination: le titre d'Aston Martin s'envolait de 11,21% à 940,40 pence vers 10H30 GMT à la Bourse de Londres.

Tobias Moers, recruté en mai 2020, avait "rejoint Aston Martin à un moment critique pour la société et a apporté une discipline notable", a salué le milliardaire dans un communiqué.

Il continuera à "soutenir l'équipe de direction lors d'une transition jusqu'à fin juillet", a précisé l'entreprise.

Mais le style de management "vigoureux" de M. Moers était loin de faire l'unanimité, avec des dizaines de départs de cadres de l'entreprise, selon le Financial Times.

Des porte-paroles du constructeur n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour commenter ces informations.

La marque préférée de James Bond avait accumulé les déconvenues depuis son entrée ratée en Bourse à Londres fin 2018, alors que l'entreprise "cherchait à imiter le constructeur Ferrari, ambition qui a lamentablement échoué", selon Russ Mould, analyste de AJ Bell.

M. Stroll "espère que le remplacement du directeur aidera Aston Martin à prendre de la vitesse", a-t-il ajouté, en réaction à la publication mercredi d'une perte nette de 112 millions de livres au premier trimestre et d'une baisse de 14% du nombre de véhicules vendus.

Le chiffre d'affaires augmente par contre de 4% grâce aux prix relevés et au repositionnement encore plus haut-de-gamme.

Amedeo Felisa "a passé toute sa carrière dans l'automobile et l'ingénierie, avec plus de 26 ans à des postes de direction chez Ferrari, dont huit en tant que CEO", a fait valoir Aston Martin dans son communiqué. M. Felisa, qui était déjà administrateur d'Aston Martin, avait quitté en 2016 le constructeur italien.

La marque a en outre annoncé mercredi un autre recrutement d'un ancien de Ferrari: l'ingénieur Roberto Fedeli est nommé au poste de directeur technique.

Aston Martin Lagonda avait divisé ses pertes par deux en 2021, porté par une forte accélération des ventes avec la levée des restrictions liées à la pandémie, mais reste à la traîne sur l'électrification de ses modèles.

La marque maintient mercredi son objectif à horizon 2024-2025: 10'000 voitures vendues par an, pour un chiffre d'affaires de 2 milliards de livres (environ 2,5 milliards de francs) et un Ebitda de 500 millions de livres.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus