La route cantonale Sierre-Vissoie sera fermée pendant deux mois ce printemps

Des travaux prévus sur la route entre Sierre et Vissoie (image d'illustration) ©Keystone-ATS
Mobilité
Diana-Alice Ramsauer
Journaliste RP

Le Val d’Anniviers sera difficile d’accès ce printemps. Deux mois de travaux sont prévus pour assainir la route principale direction Vissoie. L’impact sur les habitants et le tourisme sera important.

Il faudra s’armer de patience ce printemps pour monter dans le Val d’Anniviers. L’axe principal depuis Sierre direction Vissoie sera partiellement fermé durant deux mois. La population de la région a été informée mercredi soir des détails du projet d’assainissement de la route d’Anniviers, souvent sujette aux chutes de pierres et autres glissements de terrain.

Un chantier à 3,7 millions qui obligera les habitants de Vissoie - et plus haut - de passer par Chalais et Vercorin pour contourner les travaux. Une augmentation du temps de trajet d’en moyenne 20 minutes.

Trois villages seront eux, complètement isolés en journée entre mi-mai et mi-juillet, car situés sur le chantier : Niouc, les Pontis et Soussillon. Si la date a été choisie après concertation des milieux touristiques, reste que l’accès sera compliqué par ces travaux et les revenus économiques de la région risquent d’en pâtir.

«C'est sûr, ce sera deux mois compliqués», admet le président la Commune d’Anniviers, David Melly. L'accès à ces trois localités ne pourra se faire qu'avant 7h le matin et 18h le soir ainsi que les weekend. «Il n'y a pas de scenario idéal, ajoute-il. Multiplier les fermetures chaque année, ce n'est pas non plus une solution.» Il précise que selon la loi, aucun dédommagement financier ne peut être demandé pour les désagréments liés à la fermeture de ces routes.

Selon Alby Aymon du service cantonal de la mobilité, fermer le secteur la journée était également la seule solution. « Du côté de Beauregard (sur la commune de Chippis, tronçon qui sera fermé 24h/24h) on ne pouvait pas imaginer de laisser passer des gens sous une falaise, alors que l'on est en train de travailler, illustre-t-il. Ce n'est pas réaliste.»  Du côté des travaux aux Pontis, chaque matin, les installations pour les travaux seront installées et le soir les résidus de chantier seront déblayés afin de permettre aux résidents de rentrer: une logistique qui permet d'ouvrir tout de même la route à certains moments, tout en ne retardant pas trop les travaux, selon Alby Aymon.

Les autorités précisent que les CMS, la postes et tous les services d’urgences sont maintenus. Un concept d’intervention a été mis sur pied. L’hélicoptère sera privilégié en cas de besoin.

dar
Thèmes liés à l'article
AnniviersVissoieChippisMobilité
Catégories
Les articles les plus lus