La reprise de Vifor pourrait ne pas être bouclée d'ici fin juin

L'acquisition du laboratoire saint-gallois Vifor par CSL pourrait ne pas être finalisée d'ici fin juin, en raison d'approbations réglementaires toujours en suspens. (archives) ©KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Biotech
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'acquisition du laboratoire saint-gallois Vifor par CSL pourrait ne pas être finalisée d'ici fin juin. Dans un communiqué diffusé jeudi, l'entreprise cotée à la Bourse suisse a indiqué que certaines approbations réglementaires étaient encore en suspens.

Le groupe australien avait déclaré la veille qu'il pensait être en mesure de finaliser la transaction avant le bouclement du semestre. "Les retards dans le processus d'approbation réglementaire ne sont pas inhabituels", assure la direction Vifor.

Les deux entreprises continuent de "travailler en étroite collaboration avec les autorités de la concurrence restantes respectives dans leur examen de l'offre publique d'achat" et s'engagent à faire un point de situation à l'attention des actionnaires et des investisseurs "dès que le calendrier sera plus clair".

Les dates exactes de la finalisation et du règlement seront communiquées une fois que tous les feux verts réglementaires auront été obtenus. CSL assure "rester confiant" quant à la réalisation de son acquisition de Vifor Pharma.

En mars, le groupe australien s'était félicité du "succès" de son opération de rachat du laboratoire saint-gallois. Une fois la transaction finalisée, l'action Vifor fera l'objet d'une demande de décotation auprès de la Bourse suisse.

CSL avait dévoilé mi-décembre dernier sa volonté de racheter Vifor Pharma pour 179,25 dollars par action du groupe suisse, représentant une valeur totale de 11 milliards de francs.

ATS
Les articles les plus lus