La Rega place un hélicoptère de sauvetage à Sion

Un hélicoptère Rega de type AgustaWestland Da Vinci, comme celui qui sera stationné à Sion  ©Rega
Sauvetage
Estelle Daven
Journaliste RP

Un hélicoptère de la Rega déménage en Valais. À partir de Noël, l'appareil sera stationné chez HELI-ALPS SA pour renforcer son dispositif de sauvetage aérien sur le canton de Vaud et à l’ouest de l’Oberland bernois.

Un appareil de la Rega vient s'installer en Valais. À parti de Noël, un hélicoptère de sauvetage sera stationné dans le hangar de la société Héli-Alpes SA, à Sion. Il viendra renforcer le dispositif de sauvetage aérien pour le canton de Vaud et l’ouest de l’Oberland bernois.

Sur mandat de l'organisation cantonale valaisanne des secours, les hélicoptères de la fondation zürichoise effectuent actuellement environ trois interventions par semaine dans le canton du Valais. La plupart du temps, ils interviennent lorsque cela n'est pas possible pour Air Zermatt ou Air-Glaciers. C'est le cas pour des transports spéciaux de soins intensifs, par exemple en faveur de prématurés.

Dans un communiqué, la Rega indique clairement vouloir aussi se positionner pour assurer le sauvetage aérien valaisan. L'organisation participera à l'appel d'offres que lancera l'Etat du Valais en 2022, avec "un ensemble de prestations encore à définir".

Le choix des prestataires reviendra librement au canton

Cette annonce vient donc confirmer les craintes émises la semaine dernière au Grand Conseil valaisan. Les députés démocrates-chrétiens Vincent Roten et Patricia Meylan (suppléante) ont interpellé vendredi le conseiller d'Etat Mathias Reynard, se demandant si la Rega ne venait pas lancer "une guerre des hélicoptères en Valais" qui pourrait menacer les compagnies valaisannes.

Le chef du département de la santé, des affaires sociales et de la culture a répondu que le Tribunal fédéral avait imposé au canton de passer par un appel d'offres, suite à un recours d'Héli-Alpes SA. Mais Mathias Reynard a également rappelé que le Conseil d'Etat pourrait librement choisir les prestataires auxquels les mandats de sauvetage héliporté seraient attribués, la procédure n'étant pas soumise aux marchés publics.

ED/FG

Audios liés:

Vincent Roten, député et chef du groupe PDCVR
Thèmes liés à l'article
RegaAir GlaciersAir ZermattSauvetage
Catégories