La protection civile soutient l'hébergement d'urgence des réfugiés

La protection civile aidera notamment à mettre en place des structures d'accueil pour les réfugiés venus d'Ukraine (archives). ©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La protection civile (PC) soutiendra l'hébergement d'urgence des réfugiés venus d'Ukraine. Le Conseil fédéral a autorisé mercredi sa mobilisation jusqu'au 31 octobre.

Les réfugiés en provenance d'Ukraine ont pu bénéficier dès la mi-mars du statut de protection S. Les structures d'asile suisses affrontent depuis des défis majeurs, relève le gouvernement dans un communiqué. Le centre de Bâle enregistre par exemple quotidiennement entre 700 et 1400 nouvelles arrivées. Les autorités doivent enregistrer et contrôler rapidement les demandes, tout en offrant un hébergement ou un encadrement aux requérants.

Missions ponctuelles

La protection civile a été mobilisée pour soutenir le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), à raison de 24'000 jours de service. Elle aidera notamment à la mise en place et la gestion de locaux d'hébergement d'urgence si les capacités des structures ordinaires ne sont plus suffisantes. La PC pourra aussi être affectée à des activités d'encadrement et de soutien des réfugiés ukrainiens.

Ses missions seront ponctuelles. Elles permettront de pallier une pénurie de personnel temporaire. La mesure devrait coûter 1,2 million de francs. Le Conseil fédéral peut convoquer la PC en cas de catastrophe ou de situation d'urgence touchant plusieurs cantons ou l'ensemble du pays. Jusqu'à présent, il n'y a fait appel que pour des missions en lien avec la pandémie de Covid-19.

Le service civil prêtera aussi main-forte au SEM. Plusieurs civilistes ont déjà été affectés et d'autres convoqués. Des civilistes effectuent par ailleurs des engagements ordinaires dans des entreprises d'affectation du domaine de l'asile.

ATS