La Poste étoffe ses bénéfices en 2021 malgré la pandémie

Image par défaut ATS ©RFM
Poste
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La Poste a pu atténuer les conséquences financières de la pandémie l'an dernier. Elle a clos l'exercice sur un bénéfice consolidé de 457 millions de francs, en progrès de 279 millions par rapport à 2020. Mais son coeur de métier reste sous pression.

En 2021, dans un contexte toujours marqué par la pandémie, le résultat d’exploitation (EBIT) ressort à 515 millions de francs, en hausse de 257 millions par rapport à 2020, a annoncé jeudi la Poste. Comparé à 2019, soit avant la pandémie, l'augmentation se chiffre tout de même à 65 millions.

Le directeur général Roberto Cirillo a estimé que La Poste avait réalisé "un excellent résultat financier". "Pour la première fois depuis de nombreuses années, nous avons connu une croissance: c'est la preuve que notre stratégie est la bonne", a-t-il précisé devant les médias à Berne à l'occasion de la présentation des chiffres annuels.

Malgré ce résultat positif, les nombreux défis subsistent: taux d'intérêt négatifs pour PostFinance, recul des opérations de guichet, diminution continue du volume des lettres et, dans le même temps, progression de celui des colis. Pour y faire face, elle prévoit d’investir environ 1,5 milliard de francs dans l’infrastructure logistique d’ici à 2030.

"Nous devons développer les prestations que nos clients attendent", a renchéri le président Christian Levrat, pour qui "une Suisse qui évolue a besoin d'une Poste qui évolue". Ce développement passe par la concentration des efforts dans les domaines clefs que sont la logistique et la communication, a précisé le Fribourgeois

Président de La Poste depuis décembre dernier, M. Levrat a encore relevé que les "choses se passent bien" avec M. Cirillo, malgré leurs parcours professionnels différents. "Nous sommes complémentaires", a indiqué l'ancien conseiller aux Etats et ex-président du Parti socialiste.

Boom du commerce en ligne

En 2021, première année de la nouvelle période stratégique, le volume des colis a crû de près de 10%, du fait de l'explosion du commerce en ligne et des mesures de lutte contre la pandémie ordonnées en début d’année. Quant aux lettres, leur volume a reculé de plus de 3%. Ces évolutions ainsi que l’acquisition d’entreprises ont permis à l’unité services logistiques d’augmenter son chiffre d’affaires de 127 millions de francs

L’unité services de mobilité a, elle, réalisé un résultat de 18 millions de francs, en hausse de 81 millions par rapport à l’exercice précédent. La Poste impute principalement cette croissance aux indemnisations fédérales et cantonales versées à CarPostal à la suite des pertes enregistrées dans le transport régional en raison de la pandémie.

RéseauPostal a également amélioré son résultat d’exploitation, ramenant sa perte à 68 millions de francs, soit une progression de 33 millions par rapport à l’exercice précédent. La Poste constate toutefois que les opérations de guichet classiques ont continué à reculer de 12%.

Enfin, la perte d’exploitation de la nouvelle unité services de communication s’est établie à 80 millions de francs. La Poste explique ce chiffre, conforme à ses prévisions, par les investissements qu'elle a fournis dans ce secteur en développement.

Peu d'investissements en Russie

PostFinance a réalisé pour sa part un résultat d’exploitation de 272 millions de francs, en hausse de 110 millions par rapport à 2020. L'an passé, elle a lancé la nouvelle PostFinance App ainsi que l’application bancaire en ligne Yuh.

Interrogée sur ses activités en Russie, la Poste a précisé n'avoir "pas vraiment investi" en Russie et en Ukraine, tout en rappelant qu'il existe des expositions indirectes dans le monde de la finance. "Nous versons des pensions à des personnes qui vivent en Russie et nous continuerons à la faire si les conditions techniques le permettent", a précisé Hansruedi Köng, CEO de Postfinance.

ATS
Catégories