La pandémie a soutenu la demande pour les appartements onéreux

La pandémie a provoqué un allongement de la durée de publications des offres d'appartements en copropriété. (Keystone/Gaetan Bally) ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Immobilier
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La demande pour les appartements en copropriété onéreux a augmenté au cours des deux années de pandémie. En dépit d'une augmentation de l'offre dans les villes, la durée de publication des annonces est en effet restée stable, selon une étude d'Homegate publiée lundi.

"Pendant la pandémie de Covid-19, comme pour le marché des appartements locatifs, les gens ont privilégié les biens plus grands et plus chers au détriment des plus petits et des moins chers sur le marché des appartements en copropriété", résume Martin Waeber, directeur des activités immobilières pour SMG, Swiss Marketplace Group.

La pandémie a provoqué un allongement de la durée de publications des offres d'appartements en copropriété. Alors qu'en 2019, une annonce restait en moyenne 61 jours en ligne, il fallait compter 84 jours en 2020 et 85 jours en 2021 avant le retrait de l'annonce.

Comparativement, la durée de publication des annonces pour les maisons individuelles, qui était de 61 jours en 2019, est revenue à son niveau d'avant la pandémie, précise l'étude, réalisée en collaboration avec le Swiss Real Estate Institute, une Fondation de la Haute école d'économie de Zurich (HWZ) et de l'Union suisse des professionnels de l'immobilier (USPI).

Dans l'ensemble, les annonces d'appartement en copropriété ont diminué de 20% en 2021 sur un an. La raréfaction de l'offre aurait dû conduire à une durée moyenne de publication des annonces plus courtes, or, cela n'a pas été le cas, ce qui signifie que la demande d'appartement en copropriété a baissé.

Demande freinée par la hausse des prix

"Les prix des appartements en copropriété en Suisse ont augmenté en moyenne de plus de 8% en 2021. (...). Une telle hausse significative des prix devrait avoir eu un effet modérateur sur la demande en général", explique Peter Ilg, directeur de l'institut SwissREI. "On ne constate plus de hausse de la demande que dans certaines régions et dans certains segments haut de gamme, où les acheteurs ont probablement pu profiter davantage d'héritages anticipés".

Les durées de publication des annonces sont toutefois très variables selon le lieu. Parmi les huit régions étudiées, Zurich enregistre la durée la plus courte, avec 43 jours, moitié moins que la moyenne nationale. Une annonce d'appartement en copropriété dans la Suisse centrale reste quant à elle en moyenne 51 jours en ligne. A l'inverse, les régions Vaud/Valais et le Tessin enregistrent les durées de publication les plus longues, à respectivement 98 et 139 jours.

Les annonces analysées ont été publiées en 2020 et 2021 et proviennent des quatre principaux portails Internet suisses et regroupent environ 85% de toutes les annonces en ligne.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus