La menace d'un référendum contre la hausse voulue par le Grand Conseil valaisan se précise

enfant allocations ©Keystone-ATS
Allocations
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Il n'est pas sûr que le Valais redevienne le champion suisse des allocations familiales. Les organisations économiques songent à lancer le référendum contre le contre-projet élaboré par le Grand Conseil. L'une d'entre elles, déjà très sérieusement.

Il est encore loin d'être certain que les allocations familiales augmenteront l'an prochain en Valais. Si les Syndicats chrétiens du Valais et Syna Oberwallis ont retiré leur initiative au profit du contre-projet élaboré par le Grand Conseil, les organisations économiques pourraient lancer le référendum contre ce même contre-projet.

Décisions la semaine prochaine

L'UVAM, l'Union Valaisanne des Arts et Métiers, consulte ses membres jusqu'à lundi et prendra ensuite sa décision.

La Chambre Valaisanne de Commerce et d'Industrie devrait, elle aussi, communiquer la semaine prochaine. Mais son directeur, Vincent Riesen, déclare d'ores et déjà qu'il est vraisemblable que le peuple soit appelé à trancher. Dans ce cas, il faudra que l'éventuel comité référendaire réunisse 3000 signatures dans les 90 jours qui suivront la publication de la modification de la loi au Bulletin officiel.

La révision partielle adoptée le 16 décembre par le Parlement valaisan prévoit une augmentation des allocations familiales de 30 francs par mois, ce qui les porteraient à 305 francs. Les syndicats réclamaient à l'origine 40 francs de plus. Quant aux allocations de formation professionnelle, elles devraient passer à 445 francs contre 425 actuellement.

FG

Audios liés:

Vincent Riesen
Les articles les plus lus