La maman de FXB Albina du Boisrouvray sort son autobiographie "Le Courage de vivre"

Albina du Boisrouvray publie son autobiographie "Le Courage de vivre" ©RFM
Entretien
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Elle a été tour à tour grande bourgeoise à Paris, femme de pilote d'hélicoptère de sauvetage en Valais et philanthrope dédiée à la cause des enfants orphelins du sida: Albina du Boisrouvray revient sur son parcours dans une autobiographie publiée ce printemps. Entretien.

Elle se définit elle-même comme une rebelle. Albina du Boisrouvray se raconte ce printemps dans une autobiographie qui vient de paraitre aux éditions Flammarion « Le Courage de vivre ».

Plus de 80 ans de vie - elle les a fêtés l’an dernier - où elle n’a cessé de casser les codes : d’abord petite fille élevée dans la grande bourgeoisie parisienne, puis militante de gauche, productrice de cinéma, femme de pilote d’hélicoptère en Valais et mère écorchée vive par la mort de son fils François-Xavier Bagnoud au Paris-Dakar 1986.

« Les gens me voient souvent de travers. Ils me voient à travers des prismes de présupposés. Donc j’aimerais mieux raconter ma vraie histoire »Albina du Boisrouvray

Ce livre, c’est l’occasion d’expliquer son parcours, ce qui l’a amenée à créer la fondation et l’association FXB.

Albina du Boisrouvray sur l'écriture de son autobiographie

Douloureux souvenirs de FXB

Albina du Boisrouvray avoue ne jamais regarder en arrière. Du coup, il n’a pas toujours été facile pour elle de revenir sur des épisodes douloureux, comme la mort de son fils.

« C’était très pénible d’écrire à propos de François-Xavier, ça m’a pris des jours et des jours. C’était difficile de revenir sur tout ça »Albina du Boisrouvray

Albina du Boisrouvray a donc vécu mille vies avant de fonder FXB. Avec toujours un fil rouge : l’envie d’aider les autres et de ne pas contenter d’être ce qu’on attendait d’elle. « Je savais depuis toute petite que j’avais pas du tout envie de mener la vie pour laquelle j’étais programmée ».

Des villages pour élever les orphelins du sida

Elle s’est engagée avec Médecins du Monde dans un premier temps, avant de fonder FXB et de développer le modèle des villages FXB, qui sont aujourd’hui présents dans une douzaine de pays, surtout en Afrique. Un modèle qui a permis de sortir plus de cent mille personnes de l’extrême-pauvreté en trente ans, se réjouit la fondatrice de l’organisation.

Albina du Boisrouvray sur les villages FXB

Mais l’organisation a aussi été très active en Valais, Elle y a développé les premiers soins palliatifs à domicile, la maison FXB du sauvetage à Sion ou l’observatoire de St-Luc.

« Je suis très contente de l’ensemble de la Fondation et de l’ONG FXB. Ce qu’on a fait pour la vie communautaire en Valais, les soins palliatifs à domicile, c’était extrêmement important et novateur. (…) C’était très important de le faire »Albina du Boisrouvray

A la maison en Valais

Celle qui est par ailleurs apparentée à la famille princière de Monaco assure avoir trouvé son terroir en Valais.

Albina du Boisrouvray sur le Valais

Aujourd’hui, Albina du Boisrouvray a passé les rênes de FXB. Une transition qu’elle appelait de ses vœux depuis une dizaine d’années mais qui est devenu réalité depuis une grave fracture du genou, il y a trois ans.

Elle se dit fière du travail qui a été accompli ces trois décennies par FXB. « Quand je regarde en arrière, je me dis qu’on a fait ce qu’on a pu. On peut regretter de pas faire plus dans un domaine ou un autre etc. Mais je crois qu’on a fait ce qu’on a pu, on a fait comme on a pu ».

Retrouvez ci-dessous l'entretien diffusé dans notre journal de midi du jeudi 7 avril 2022:

SR

Podcasts liés:

Albina du Boisrouvray publie son autobiographie "Le courage de vivre"
Thèmes liés à l'article
FXBAlbina du Boisrouvray
Catégories
Les articles les plus lus