La journée nationale de la seconde main: ou changer ses habitudes pour le respect de la planète

L'équipe d'animation
de Rhône FM

Ce samedi aura lieu la 3ème édition du "Secondhand Day". Le but est de sensibiliser les Suisses au marché de la seconde main.

Ce samedi, le 24 septembre, on fêtera pour la 3ème fois en Suisse, le « Secondhand Day ». Le but est de consommer plus raisonnablement. On en parle avec la porte-parole, Aurélia Jaquier.

« Les friperies c’est pas sale. »

Le but de la journée est de sensibiliser les Suisses au marché de la seconde main. De casser certains préavis. Non dans les boutiques de seconde main, il n’y a pas que des habits poussiéreux. La seconde main concerne aussi des ateliers de réparation, pas uniquement des textiles.

Aider la planète ET le porte-monnaie

Le marché de la seconde main, c’est penser différemment. En donnant une seconde vie à un objet, que ce soit un meuble, un vêtement ou même un outil, on préserve notre planète en n’utilisant pas de matière première qui sera jetée dans les 6 mois, dans 60 % des cas. Mais, si vous vendez quelque chose en seconde main, vous aurez la possibilité d’avoir un revenu supplémentaire non négligeable.

Les Suisses : champions du monde

Pas de foot, malheureusement, mais apparemment les caves, garages et autres locaux de stockage sont très, très, TRES bien remplis de choses qui s’amoncellent avec les années. Souvent, on garde des choses et on ne sait même plus vraiment pourquoi. Ces vieilles affaires, plutôt qu’elles ne croupissent dans nos caves, on pourrait les donner, les vendre afin de leur offrir une seconde vie. Pour cela, vous pouvez aller à des lieux de dépôt, des brocantes ou autre. Vous pouvez aussi vendre sur internet, ricardo.ch, anibis et autre Facebook Market seront vos nouveaux alliés.


Pour en savoir plus sur cette fameuse journée de la seconde main, nous vous invitons à vous rendre sur leur site internet. Vous pouvez aussi regarder le passage de notre invitée en intégralité.

 

 

Thèmes liés à l'article