La Haute école pédagogique du Valais décroche sa reconnaissance institutionnelle nationale pour 7ans

hep-vs-sept11-new_facade
Formation
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Après trois ans de procédure, la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS) décroche son accréditation institutionnelle. A l’heure où la HEP-VS fête ses vingt ans, l’obtention de ce label qualité garantit notamment à celles et ceux qui y décrochent leur diplôme d’être reconnus dans toute la Suisse.

Au terme d’une intense procédure de trois ans, le Conseil suisse d’accréditation a finalement accordé l’accréditation institutionnelle à la Haute école pédagogique du Valais. Il s’agit là d’une exigence de la loi sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles.
C’est aussi le passage obligé pour qu’un centre de formation puisse obtenir le droit d’appellation d’"université", de "haute école spécialisée" ou de "haute école pédagogique" avec une reconnaissance européenne.
Cette reconnaissance de qualité est également une des conditions que les hautes écoles doivent remplir pour recevoir les contributions fédérales.

"C’est une étape historique" et un point de départ

L’obtention de ce label garantit la qualité de l’enseignement, de la recherche et des prestations de service de la HEP-VS. Elle renforce également son ancrage dans le paysage suisse des Hautes écoles. "C’est une étape historique… La HEP-VS est désormais reconnue comme une institution de niveau tertiaire et peut ainsi poursuivre les missions qui lui sont confiées", relève le chef du département de l’économie et de la formation, Christophe Darbellay.
"C’est un soulagement après ce travail d’équipe de longue haleine, de toute avec même des bases légales qui ont dû être adaptées", souligne Fabio di Giacomo, co-directeur ad intérim, "avec aussi de nombreuses perspectives pour la recherche qui pourront être mises en œuvre avec tout ce que l’on a déjà mis en place depuis deux ans e nous avons anticipées depuis deux ans dans le cadre de la R&D, ressources et développement…", se réjouit Fabio di Giacomo.

Un nouvel écrin à St-Maurice et un déménagement ou du neuf pour le site de Brig

Mais la haute école nécessitera un peu plus qu’un ravalement de façade pour assumer ses missions. "Il faudra renouveler le parc immobilier de la HEP pour qu’elle corresponde aux besoins de notre époque… Donc on a trente mois pour présenter un projet avec vraisemblablement la construction d’un nouveau bâtiment à St-Maurice et un nouveau bâtiment ou un déménagement à Brig », relève Christophe Darbellay.

CH/c
Thèmes liés à l'article
HEP-VSFormationhautes écoles
Catégories
Les articles les plus lus