La fin d'une ère: le chœur Novantiqua dit au revoir à son directeur et fondateur Bernard Héritier

Bernard Héritier
Musique
Oriane Binggeli
Journaliste RP

Le chœur Novantiqua dit adieu à son directeur et fondateur historique ce dimanche. Bernard Héritier a donné 42 ans de sa vie et de sa passion à la formation musicale. Au micro de Rhône FM, il revient sur les moments forts de son parcours.

C’est la fin d’une ère pour le chœur Novantiqua. Ce dimanche, la formation sédunoise dira au revoir à son directeur et fondateur Bernard Héritier, au terme d’un ultime concert donné à la cathédrale de Sion.

Leur histoire commune dure depuis 42 ans. En 4 décennies, Bernard Héritier et le chœur Novantiqua on partagé 450 concerts, sorti 20 albums, tourné dans presque toute l’Europe et remporté plusieurs prix. Citons entre autres la victoire au Tournoi International de Musique de Rome en 1995, et le prix de consécration de l'Etat du Valais en 2003.

En musique et en famille

Entre le directeur et l’ensemble musical, c’est une histoire de passion d’amour et même de famille. Lui qui a toujours été accompagné par son épouse dans l’aventure, et qui a compté 4 de ses 6 enfants dans les rangs des vocalistes. Bernard Héritier.

"On a su s'organiser pour vivre cette aventure en famille"

Une page se tourne

Le chœur Novantiqua sera donc un peu orphelin après le concert de dimanche. Une mise au concours a été publiée pour trouver un nouveau directeur. Un gros challenge pour une formation amatrice mais avec un niveau professionnel. Bernard Héritier en convient.

"C'est un choeur amateur, mais avec une qualité et un rythme professionnel"

Le chœur interprétera la Passion de St-Mathieu ce dimanche à 17h à la cathédrale de Sion, sous la baguette de Bernard Héritier pour la dernière fois.

OB
Thèmes liés à l'article
NovantiquacultureMusique
Catégories
Les articles les plus lus