A la découverte du mystérieux ossuaire de Saxon

L'ossuaire des Hauts de Saxon, décembre 2021 ©Rhône FM
Insolite
Thomas Schurch
Journaliste RP

Tout cette semaine, Rhône FM vous fait découvrir quelques-unes des innombrables chapelles de notre canton. Insolites, mystérieuses ou bouleversantes, elles sont l'histoire du Valais. Direction Saxon et son mystérieux ossuaire (1/6).

C'est une sorte de couple, réuni au sommet du village. D'un côté la tour médiévale. Véritable emblème de la commune, elle se dresse au coeur des vergers d'abricotiers. De l'autre, plus discrète en contrebas, voici la chapelle.

Construction débutée au 11e siècle, reconstruite vers 1500… Bref, elle domine la plaine du Rhône depuis des centaines d'années. En cette période de vacances vous ne pouvez pas la louper, surtout de nuit, avec cette grande étoile accrochée qui illumine les lieux.

"Et soudain, des centaines d'ossements humains apparaissent"

Après 15 minutes de marche, nous y voici. Une ambiance assez étrange. Un vent fort balaie les lieux, personne aux alentours. Une forme de solitude vous prend. Les portes de la chapelle sont closes. C'est au travers d'une petite ouverture, une petite fenêtre située au sud, que nous découvrons la pièce. L'image vaut le détour.

La fenêtre qui donne sur l'ossuaire

Chapelle de Saxon

Des centaines d'ossements humains apparaissent. Des restes de personnes ayant vécu ici au 16e siècle sont empilés. Cet ossuaire est un secret bien gardé à Saxon... Les gens du coin le connaissent très bien .

"Enfants lorsqu'on finissait l'école, on pouvait accéder à l'ossuaire. A l'époque ce n'était pas fermé" Sébastien Rhoner, conseiller communal à Saxon

Sébastien Rhoner conseiller communal en charge des bâtiments publics se souvient : "Enfants, lorsque l'on finissait l'école, on en profitait pour aller se promener vers la Tour et la chapelle. On pouvait facilement accéder à l'ossuaire". La chapelle était un lieu ouvert : une trappe donnait accès à la pièce. Les os étaient étalés par terre, à même le sol (cf. photo archive ci-dessous).

L'ossuaire avant sa remise en état (DR)

Depuis, la commune a pris les choses en main. La chapelle a eu droit à un petit lifting. Les vitraux ont été refaits et désormais, la pièce de l'ossuaire est fermée.

"L'objectif ? Rendre les lieux plus présentables, pour la paix des morts" Sébastien Rhoner, conseiller communal de Saxon

Les os ont été triés et empilés contre une façade, sur des casiers de bois. "Nous avons eu plusieurs remarques par rapport à l'état de cet ossuaire", concède Sébastien Rhoner. "Ce n'était tout simplement pas joli. Alors, vu que nous faisions la réfection des vitraux, nous avons saisi l'occasion pour refaire l'ossuaire. L'objectif était de rendre les lieux plus présentables, pour la paix des morts on dira".

Pourra-t-on visiter l'ossuaire de Saxon ?

Imaginez une trappe qui s'ouvre, vous descendez une petite échelle et le voici, l'ossuaire de Saxon. Des centaines d'ossements humains devant vous.

Le nouvel ossuaire de Saxon

Alors, la commune envisage-t-elle de rendre les lieux accessibles ? "L'objectif clairement est de faire revivre cette chapelle. Nous avions prévu d'organiser des visites dans ce lieu, mais la situation sanitaire nous a empêchés d'agir. Nous pourrions même à terme organiser des concerts dans cette chapelle. Et pourquoi pas, organiser des visites dans l'ossuaire. Mais là, une dizaine de personnes à la fois pourraient s'y rendre", conclut Sébastien Rhoner.

Ecoutez ci-dessous, notre reportage sur place :

Le politique réinvestit l'endroit, le spirituel également
La chapelle des hauts de Saxon est à nouveau courtisée. Le politique réinvestit l'endroit, le spirituel également. "La question est de savoir comment redonner vie à ce lieu",  déclare enthousiaste le curé de la paroisse de Saxon Robert Zuber. "A l'heure actuelle, une messe y est célébrée chaque année, à l'Ascension. Mais nous aimerions célébrer quatre temps forts là-haut. Le premier en automne, avec le lancement de la catéchèse. Le second serait durant le temps de l'Avent. Un troisième durant le printemps et le carême. Et en juin, pour parler du début de l'été, de la belle saison." Concernant l'ossuaire, à l'heure actuelle rien n'est prévu, "mais nous pourrions songer à une célébration liée à tous ceux et celles qui nous ont précédés dans la foi et qui nous ont transmis cette flamme". Robert Zuber conclut :"Nous sommes dans une ligne, une histoire. Nous avons vécu avant, nous vivons aujourd'hui, nous vivrons demain. Avec cet ossuaire, on se rend compte qu'on laisse une trace, une empreinte. C'est important de le rappeler."
TS
Thèmes liés à l'article
Saxon
Catégories
Les articles les plus lus
A la Une