La Confédération soutient la relance du tourisme

La Confédération met 20 millions de plus dans Innotour pour la relance du secteur touristique (photo d'illustration). ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Tourisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les projets touristiques innovants devraient bénéficier d'un coup de pouce de la Confédération. Le Conseil fédéral a mis en consultation vendredi un projet pour renforcer temporairement le programme Innotour. Le financement additionnel s'élève à 20 millions de francs.

Le 1er septembre dernier, le Conseil fédéral a adopté un programme de relance pour le tourisme suisse, fortement touché par la crise sanitaire. En 2020, la branche a enregistré un effondrement historique de la demande. Les nuitées hôtelières ont chuté de 40% par rapport à l’année précédente et les effets de la crise restent sévères en 2021.

Les mesures de relance proposées visent à aider le secteur à se relever. Le projet soumis aux milieux concernés concerne spécifiquement le programme Innotour. Il est prévu de porter à 70%, contre 50% actuellement, le plafond de la part de la Confédération dans les projets Innotour pendant la période 2023-2026.

La mise en œuvre de cette mesure exige une adaptation des bases légales et une augmentation ponctuelle de 20 millions de francs des moyens affectés au programme.

Trois axes

Cette mesure permettra au secteur touristique de lancer et de mettre en œuvre des innovations et de nouveaux produits, et d’entamer des coopérations. L’extension prévue vise trois thèmes prioritaires en matière d’innovation, à savoir la numérisation, le développement durable ainsi que les défis liés au tourisme urbain et au tourisme d’affaires.

Dans le domaine du développement durable, par exemple, il est prévu de favoriser et d’encadrer l’ancrage et la mise en œuvre de l’initiative Swisstainable, lancée cette année pour encourager la durabilité dans le tourisme suisse. Pour que la Suisse reste compétitive en matière de numérisation, l’innovation au sein des entreprises devra s’accompagner d’approches novatrices et coopératives à l’échelon tant régional que national.

Dans le domaine du tourisme urbain et du tourisme d’affaires, il faudra remettre en question les modèles d’affaires appliqués jusqu’ici, et développer de nouvelles offres pour élargir les débouchés des établissements et des destinations, indique le rapport explicatif.

La promotion de la durabilité dans ces trois domaines passera par l’encouragement ciblé des projets, l’accompagnement attentif decertains d’entre eux ainsi que par diverses activités dans le domaine de la professionnalisation et du transfert de savoir.

Numérisation

Ces dernières années, Innotour a mis l’accent sur la numérisation, en coordination avec la stratégie touristique de la Confédération de 2017. De nombreux projets novateurs ont été lancés, portant sur des thématiques comme la blockchain, la cybersécurité, les places de marché numériques, l’internet des objets. Mais Innotour a également permis au tourisme suisse de faire de gros progrès dans des domaines comme l’entrepreneuriat.

Le programme de relance pour le tourisme suisse privilégie essentiellement les trois instruments d’encouragement, à savoir Suisse Tourisme, Innotour et la Nouvelle politique régionale (NPR). La reprise du secteur est encadrée et encouragée de manière ciblée. La consultation pour Innotour court jusqu'au 24 mars 2022.

ATS
Les articles les plus lus