La Confédération dispose de 5000 places pour les réfugiés d'Ukraine

La Suisse dispose de 5000 places pour accueillir les réfugiés ukrainiens. ©KEYSTONE/AP/Markus Schreiber
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La Confédération dispose de 5000 places libres dans des centres fédéraux d'asile pour les réfugiés d'Ukraine. Ces derniers jours, 847 réfugiés y ont été enregistrés. Il s'agit principalement de femmes et d'enfants.

Il y a actuellement 5000 places libres dans les centres fédéraux, a indiqué lundi Christine Schraner Burgener, secrétaire d'Etat aux migrations, lors d'une conférence de presse à Zurich. Des capacités supplémentaires sont actuellement recherchées.

En plus de 847 réfugiés d'Ukraine déjà dans des centres fédéraux, d'autres ont été hébergés directement par des parents ou des connaissances et n'ont pas encore été enregistrés. Leur nombre n'est pas connu actuellement.

Elan de solidarité

Plus de 11'000 particuliers ont déjà signalé qu'ils sont prêts à héberger des réfugiés. Les offres continuent à affluer. Le nombre exact sera connu dans quelques jours. La Secrétaire d'Etat a salué l'élan de solidarité de la population suisse.

La plupart des personnes fuyant les combats en Ukraine se trouvent toujours dans les régions frontalières des pays voisins, a précisé la secrétaire d'Etat. Environ un million de réfugiés sont actuellement en Pologne, de nombreux autres en Roumanie, en Hongrie et en Slovaquie. Selon les estimations, quatre millions de personnes pourraient fuir l'Ukraine ces prochains temps.

Statut de protection S

Le Conseil fédéral souhaite activer le statut de protection S pour les réfugiés ukrainiens. La décision devrait être prise vendredi, a indiqué Christine Schraner Burgener. Ce statut permet d'obtenir rapidement un droit de séjour en Suisse sans devoir faire l'objet d'une procédure d'asile ordinaire.

Avec le permis S, les réfugiés obtiennent un droit de séjour d'un an en Suisse. Ce délai peut être prolongé. Ce statut permet aussi de faire venir des membres de sa famille. Le Conseil fédéral doit encore se prononcer sur une adaptation du statut S à celui accordé aux Ukrainiens dans l'Union européenne qui prévoit la liberté de voyager dans l'espace Schengen et d'exercer une activité lucrative.

Le Secrétariat aux migrations (SEM) a mis en place une cellule de crise. Elle travaille en étroite collaboration avec tous les cantons et les organisations partenaires.

On s'attend à accueillir trois types de réfugiés en provenance d'Ukraine, a indiqué la Secrétaire d'Etat: ceux qui ont de la famille ou des connaissances dans le pays et peuvent s'installer chez eux, ceux qui ont des parents ou des amis, mais qui ne peuvent pas être hébergés chez eux, et ceux qui ne connaissent personne. Plus de 7000 Ukrainiens et 4000 doubles nationaux résident en Suisse.

Logement et aide

L'objectif du SEM est que toutes les personnes déplacées reçoivent rapidement un logement et l'aide dont elles ont besoin. Une aide médicale et psychologique est aussi prévue.

Des membres de l'Organisation d'aide aux réfugiés (OSAR) sont présents dans les centres fédéraux afin d'aider les réfugiés ukrainiens à trouver rapidement des places d'hébergement dans des structures cantonales ou chez des particuliers. L'OSAR assure les contacts avec les hôtes potentiels.

L'OSAR collabore également avec des organisations non gouvernementales qui ont répertorié les offres d'hébergement venant de particuliers. Si des réfugiés souhaitent être hébergés à proximité de parents ou des connaissances, cette demande sera prise en compte dans la mesure du possible, précise le SEM.

ATS
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
On Verra BienAMIR