La CCI-Valais ne veut pas d'un congé parental

Alors que la Constituante s'est prononcée en faveur d'un congé parental en Valais, l'organisation faîtière de l'économie valaisanne lui reproche de s'être cantonnée au principe, sans entrer dans les détails.

Qui passera à la caisse ? C'est la question posée par la Chambre valaisanne de commerce et d'industrie à propos du congé parental. On le rappelle, la Constituante s’est prononcée en faveur de l’introduction d’un congé parental en Valais. La CCI lui reproche de s'être limitée au principe, sans évoquer ni les bénéficiaires, ni les prestations, ni le financement.

La faîtière de l'économie valaisanne déclare que la Constituante "ouvre la saison des cadeaux mais ne dévoile pas l’identité du Père Noël". Elle estime toutefois que la forme proposée pourrait coûter au minimum 70 millions de francs par année. La moitié serait prélevée sur les salaires des employés, l’autre financée par les employeurs.

FP/c
Thèmes liés à l'article
Catégories