La Bourse suisse tremble pour l'Ukraine en entame de semaine

Les places asiatiques ont déjà subi de lourdes pertes ce lundi. (archive) ©KEYSTONE/AP/Vincent Yu
Marchés actio..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La Bourse suisse accusait de lourdes pertes lundi dans les premiers échanges, suivant la tendance des principales autres places mondiales. La menace d'une invasion russe en Ukraine s'est accentuée durant le week-end.

De nombreux Etats ont appelé leurs ressortissants à quitter le pays et modifient ou réduisent la présence de leur personnel diplomatique. Le chancelier allemand Olaf Scholz est attendu lundi à Kiev pour tenter d'empêcher une offensive russe. Face aux menaces de sanctions économiques brandies par l'Union européenne, la Russie a assuré "n'en (avoir) rien à foutre", selon les termes - peu diplomatiques - de l'ambassadeur russe en Suède.

Les analystes de Raiffeisen rappellent que la recrudescence d'un risque de conflit a fait plonger vendredi Wall Street. Ce lundi, les Bourses asiatiques ont suivi la même tendance. Désormais, ce sont les valeurs refuge comme l'or, les obligations et le dollar qui sont recherchées, selon la coopérative bancaire saint-galloise.

Vers 09h30, le Swiss Market Index (SMI) menaçait d'abandonner la barre des 12'000 points, cédant 1,90% à 11'996,45 points. Le Swiss Leader Index (SLI) lâchait 2,21% à 1913,24oints et le Swiss Performance Index (SPI) 1,95% à 15'169,95 points. Parmi les valeurs vedettes, seule la porteur Swatch (inchangé) se maintenait à flot, après un relèvement de recommandation à "buy" par Bank of America.

Roche (-1,5%) a obtenu de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) une qualification préliminaire pour Actemra/Roactemra (tocilizumab), a indiqué le géant pharmaceutique vendredi soir. L'OMS confirmerait ainsi que le médicament présente les standards de qualité, de sécurité et d'efficacité pour le traitement d'adultes atteints d'une forme sévère du Covid-19.

Les autres poids lourds Novartis (-1,0%) et Nestlé (-1,1%) évoluaient au-dessus de l'indice. Parmi les principaux perdants du SMI figuraient Credit Suisse (-4,8%) et UBS (-3,9%).

Sur le marché élargi, Clariant plongeait de 15%. Des lanceurs d'alerte internes ont dénoncé des irrégularités comptables. Le chimiste s'est vu dans l'obligation de lancer une enquête interne et repousser la publication de ses chiffres annuels. Le chimiste prévoit de réaliser des recettes de quelque 4,4 milliards de francs au titre de l'exercice écoulé, ce qui correspond à une croissance de 15%. La marge opérationnelle brute (Ebitda) devait jusqu'ici atteindre 16-17%.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus