La Banque Cantonale débourse 40 millions de francs pour refaire son siège principal à Sion

 Le futur bâtiment administratif de la Banque Cantonale du Valais (BCVs) ©Bonnard-Woeffray, Architectes
Architecture
Yves Crettaz
Journaliste stagiaire

La Banque cantonale du Valais va rénover son siège principal situé au centre-ville de Sion. Un nouveau bâtiment et un parc public sortiront également de terre.

Le siège central de la Banque cantonale va changer de visage d’ici 2026. Ce projet, mené par les architectes chablaisiens Bonnard et Woeffray, coûtera quelque quarante millions de francs. De nombreux travaux de remise à niveau seront effectués sur le bâtiment principal situé en plein coeur de la capitale. En effet, ce dernier sera entièrement rénové en raison de sa vétusté. Les clients ne seront toutefois que très peu impactés puisque l’établissement demeurera ouvert malgré les travaux. Après sa rénovation, il sera principalement utilisé pour différentes expositions ou conférences.

Un nouveau bâtiment

De plus, l'institution prévoit un nouveau centre administratif haut de huit étages ainsi qu'un parking souterrain d'une centaine de places dans un but bien précis: regrouper les différents sites bancaires répartis dans quatre endroits de la ville. Le bâtiment se situera à l'Avenue des Mayennets et deviendra le nouvel espace pour la clientèle.

Un peu de verdure

La ville de Sion est fortement impliquée dans le dossier puisqu’un parc public sera également aménagé dans le quartier. Un lien important entre la ville et la banque qui profite tant à l’un qu’à l’autre.

Philippe Varone (président de la ville de Sion) en compagnie des architectes Denis Woeffray et Geneviève Bonnard

« Sion souhaite amener de la qualité et de la durabilité au centre »Philippe Varone, président de la ville de Sion

Selon le président de la ville de Sion, Philippe Varone, "la capitale a besoin des entreprises privées et le contact avec ces derniers est primordial, puisque Sion souhaite amener de la qualité de vie et de la durabilité au centre". Un avis partagé par Oliver Schnyder, président de la direction générale de la BCVs qui admet qu'il est "très important tant pour les citoyens que pour les collaborateurs de se sentir bien en ville".

Un « main dans la main » qui permet d'amener un peu de durabilité et verdure au coeur de la ville la plus chaude du pays...

"De la qualité de vie pour les citoyens et pour nos collaborateurs", Oliver Schnyder, président de la direction générale de la BCVs
YC
Les articles les plus lus