«Je suis revenu au FC Sion pour continuer ce que j’avais commencé» : Wesley

Wesley ©Keystone-ats
Football
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Auteur d’un doublé lors du match contre St-Gall, Wesley continue sur sa lancée au FC Sion. Depuis son retour officiel le 12 septembre dernier, il a disputé tous les matches avec la formation valaisanne. Interview.

Le hasard du football aurait pu le mener ailleurs. Durant l’été, Wesley a sans doute été courtisé par d’autres formations mais il a choisi de revenir en Valais. Lors de son premier passage, Rhône FM l’avait déjà interviewé. Les mois ont passé, les entraîneurs ont changé. Le revoilà, tout sourire, prêt à faire gagner le FC Sion.

Wesley, que pouvez-vous nous dire de votre retour au FC Sion ? Est-ce que d’autres équipes voulaient vous accueillir cet été ?
Oui il y avait d’autres clubs intéressés mais j’ai préféré revenir ici pour, en quelques sortes, continuer ce que j’avais commencé. Lors de mon premier passage, j’ai reçu un très bon accueil. En revenant, je savais que ça serait pareil. L’an dernier, j’ai joué de malchance à cause de ma blessure. Je n’avais pas pu, alors, aider l’équipe dans le sprint final de la saison. Je suis donc très heureux d’être de retour pour le faire cette fois.

« J’ai continué à suivre et à encourager l’équipe à distance. » Wesley

Durant votre convalescence est-ce que vous avez accompagné les résultats du FC Sion, qui a connu beaucoup de difficultés pour sauver sa place en Super League ?
Bien sûr ! En raison de ma blessure j’ai quitté la Suisse mais j’ai gardé le lien. Je me suis fait des amis dans le groupe et j’ai continué à suivre et à encourager l’équipe à distance. Il fallait absolument que le FC Sion s’en sorte et évite la relégation. Pour être honnête, j’y ai toujours cru. Car j’ai senti que l’état d’esprit était positif. J’ai pu m’en rendre compte lors des conversations régulières que j’ai eues, notamment avec Baltazar et les autres joueurs brésiliens.

Quand vous êtes revenu, l’entraîneur n’était plus le même. Est-ce que ça a changé quoi que ce soit dans votre approche ?
Cela fait partie de la vie d’un joueur de football et ça ne change pas grand-chose dans notre quotidien. Dès mon retour, nous nous sommes rendus à Lausanne, là où je m’étais blessé et j’ai directement eu droit à quelques minutes de jeu. J’ai même fait une passe de goal. Depuis, c’est vrai que nous avons connu des hauts et des bas. Et maintenant, depuis l’arrivée de Paolo Tramezzani, ça se passe mieux. Il s’agit de regarder toujours vers le prochain match et d’empocher les trois points.

« Paolo Tramezzani a amené une nouvelle mentalité. Je sais comment les Italiens fonctionnent. Ce sont des battants. » Wesley

Justement, qu’est-ce qui a changé depuis que Paolo Tramezzani s’est installé sur le banc du FC Sion ?
Beaucoup de choses ! Les méthodes d’entraînement, la préparation des matches. Paolo Tramezzani a amené une nouvelle mentalité. Il est Italien. Je sais comment les Italiens fonctionnent. Ce sont des battants. Je ne dirais pas que le précédent entraîneur n’était pas bon. C’était un grand technicien. Il était proche des joueurs. Malheureusement ça s’est mal passé pour lui… On est passé à autre chose. Et avec l’arrivée de Paolo Tramezzani on a changé notre plan de jeu. Le résultat c’est qu’on a enfin plus de victoires.

Avant le match contre St-Gall, votre entraîneur parlait des difficultés de tenir 90 minutes. Est-ce que vous avez senti qu’il en attendait plus de votre part ?
Je ne sais pas quoi vous dire à ce sujet. C’est son analyse. Mais on sent bien qu’il est toujours derrière nous et qu’il n’est jamais pleinement satisfait. Même lors des victoires il trouve toujours quelque-chose à redire parce qu’au fond il sait qu’on est capable de faire mieux. Et c’est comme ça que l’on va obtenir de meilleurs résultats.

De meilleurs résultats, cela veut dire plus de régularité, plus de constance. Qu’est-ce qui manque pour y arriver ?
Dans le championnat suisse il y a de très bonnes équipes. C’est difficile de gagner tous les matches. Tout le monde doit en être conscient. Mais notre volonté ne changera jamais. Seul le travail nous permettra d’accrocher les Bâle, YB et Zürich. Je pense qu’on est sur la bonne voie pour y parvenir et remonter au classement.

« Si l’entraîneur estime que mon rendement est meilleur en attaque je lui fais confiance. » Wesley

Vous avez participé activement au dernier résultat positif en date, en jouant d’ailleurs à des positions différentes. Qu’est-ce que cela vous évoque ?
Paolo Tramezzani connait mes qualités et il sait ce que je peux apporter offensivement. À la base, j’ai grandi dans le football en tant que latéral droit ou gauche. Si on me demande, c’est ma position préférée. Mais si l’entraîneur estime que mon rendement est meilleur en attaque je lui fais confiance. L’important c’est d’aider l’équipe.

Votre prochaine mission, c’est de ramener les trois points de Lugano. Comment est-ce que vous appréhendez ce déplacement ?
Il faut entrer dans le bus avec les idées claires et la ferme volonté de rentrer avec un succès. Lugano reste sur une bonne séquence malgré sa défaite de cette semaine. Face à cette formation, un match nul à l’extérieur serait déjà un résultat positif. Mais dans notre esprit, seuls les trois points comptent.

A quel type de match est-ce que vous vous attendez ?
Je ne pense pas qu’il y aura beaucoup de buts. Je pense qu’on aura droit à un match ouvert et bien disputé. Chaque équipe tentera de jouer sa carte. Il faudra qu’on en fasse assez pour gagner et pour imposer notre rythme dans le match.   

HDC
Thèmes liés à l'article
FC SionFootballSwiss Football League
Catégories
Dossier FC Sion
album_image
En ce moment
AngelG-EAZY