Iran: mort de l'un des petits d'une femelle guépard asiatique

IL'Iran, l'un des derniers pays au monde où les guépards asiatiques vivent à l'état sauvage, a lancé un programme de protection soutenu par les Nations unies en 2001. ©KEYSTONE/AP/VAHID SALEMI
Environnement
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'un des bébés d'une femelle guépard asiatique né il y a quelques jours en Iran est décédé, a rapporté mercredi l'agence officielle Irna. L'espèce est en danger critique d'extinction.

L'agence avait annoncé dimanche qu'une femelle guépard asiatique avait donné naissance à trois petits lors de la première mise-bas en captivité de cette espèce en Iran.

"Le bébé était faible dès la naissance et n'avait pas pris de poids pendant quatre jours", a indiqué dans un communiqué le bureau d'Ali Salajegheh, un vice-président chargé de l'environnement, cité par Irna.

Malformation congénitale

La femelle avait mis bas par césarienne dans le refuge faunique de Touran, dans la province de Semanan, à l'est de Téhéran. "Une malformation congénitale au poumon gauche est la cause du décès", a-t-on précisé dans le communiqué. Les deux autres petits "ont pris du poids depuis leur naissance".

Une campagne a été lancée auprès de la population pour trouver des noms à donner aux bébés guépards, a indiqué Irna. Selon M. Salajegheh, moins de 20 guépards asiatiques ont été repérés dans les différentes provinces iraniennes où vit l'animal, nommé également guépard d'Iran.

Disparu d'Afrique du Nord et d'Asie

Le guépard est l'animal le plus rapide du monde capable d'atteindre une vitesse de 120 km/h. On le trouve encore dans certaines parties d'Afrique australe, mais il a pratiquement disparu d'Afrique du Nord et d'Asie.

La sous-espèce "Acinonyx jubatus venaticus", communément appelée guépard asiatique, est en danger critique d'extinction, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature.

L'Iran, l'un des derniers pays au monde où les guépards asiatiques vivent à l'état sauvage, a lancé un programme de protection soutenu par les Nations unies en 2001.

ATS
Les articles les plus lus