Intoxications intentionnelles en hausse chez les moins de 16 ans

Les médicaments restent la cause principale des intoxications en Suisse en 2021 (photo symbolique). ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Intoxications
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La fondation Tox Info Suisse a constaté "une hausse inquiétante" des intoxications intentionnelles chez les moins de 16 ans en 2021: 934 cas ont été recensés contre 650 l'année précédente (+40%).

Le nombre de cas d'intoxications intentionnelles chez les personnes de moins de 16 ans a constamment augmenté ces dernières années. Mais la hausse enregistrée en 2021 a surpris par son ampleur, a indiqué lundi Colette Degrandi, médecin chez Tox Info Suisse, à l'agence Keystone-ATS. C'est une évolution jugée "inquiétante".

Lien possible avec la pandémie

Il est possible que cette augmentation des cas ait été causée par la pandémie de coronavirus ou par un problème accentué par la pandémie, selon Colette Degrandi. La fondation n'est toutefois pas le lieu approprié pour enquêter sur les causes de cette hausse, a-t-elle ajouté.

En 2021, le service téléphonique de Tox Info Suisse a été un peu moins fréquemment sollicité qu'en 2020 (-0,8%). Sur les 39'581 consultations, 94% des demandes étaient liées à une exposition à une substance toxique et 6% étaient de nature préventive, a indiqué lundi la fondation basée à Zurich.

Dans 70% des cas, les consultations ont été fournies directement aux personnes concernées ou à leurs proches. Les autres étaient des professionnels de la santé, des institutions et des organisations qui cherchaient des données spécifiques d'évaluation du risque ou voulaient connaître les mesures à prendre lors d'intoxications.

Médicaments et produits ménagers

Les victimes d'intoxications sont en majorité (53%) des enfants, dont 83% en âge préscolaire. Les médicaments (38,8%) et les produits ménagers (23,8%) sont les causes les plus fréquentes d'intoxications, suivis par les plantes (8,6%), les produits techniques et industriels (6,4%), les articles de toilettes et produits cosmétiques (5,7%) et les aliments et les boissons (5,4%).

Chez les enfants, les intoxications sont "typiquement accidentelles". Chez les jeunes adultes et les adultes, elles sont avant tout volontaires. Il s'agit pour la plupart des cas de tentatives de suicide (70%) et d'abus de substances (14%).

ATS