Inauguration de la nouvelle Haute Ecole d'Ingénierie

Campus Energypolis ©HES-SO Valais-Wallis
Energypolis
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Un nouvel écrin à 180 millions de francs pour la Haute Ecole d'Ingénierie du Valais qui entend gagner en attractivité. La direction ne s'en cache d'ailleurs pas : ces trois bâtiments assez spectaculaires constituent un solide atout marketing.

Jour d'inauguration pour la nouvelle Haute Ecole d'Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis. Situés au sud de la gare de Sion, à la Route de l'Industrie 19, 21 et 23, les trois bâtiments qu'elle occupe reprennent le design de l'antenne valaisanne de l'EPFL, construite juste à côté, au 17, avec laquelle ils sont d'ailleurs reliés par une passerelle. Ensemble, ils forment le Campus Energypolis, aujourd'hui pleinement opérationnel.

L'Etat du Valais a consenti un gros effort financier pour permettre cette réalisation en investissant 122 millions de francs. La Ville de Sion y a ajouté 16 millions et la Confédération, 42 de plus pour un total de 180 millions de francs.

Accroître les effectifs

Ces nouveaux bâtiments offrent 33 mille mètres carrés de surface. Ils accueillent quotidiennement 350 collaborateurs et 400 étudiants. L'objectif est d'atteindre la barre des 500 "dans les cinq à dix ans".

Pour ce faire, une filière supplémentaire ouvrira à l'automne : "informatique et systèmes de communication". Mais le nouvel écrin de la Haute Ecole d'Ingénierie doit également contribuer à en augmenter l'attractivité. "C'est aussi un outil de marketing", reconnaît François Seppey, directeur de la HES-SO Valais-Wallis.

Pour permettre à la population de découvrir ces vastes locaux, une journée portes-ouvertes sera organisée samedi, de 9h00 à 16h00. Et tous les soirs de la semaine prochaine jusqu'au 3 avril, un spectacle son et lumière sera projeté sur la façade sud du bâtiment 21, en boucle, de 19h30 à 22h00.

FG