Il a fait 28 victimes pourtant protégées : le loup de la région de Schattenberge abattu ce vendredi

Le loup sera envoyé à l’Institut de pathologie animale de l’Université de Berne  ©vs
Loup
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Les gardes-faune professionnels ont abattu un loup isolé sur les hauts de Rarogne ce vendredi. Le tir avait été autorisé lundi par le conseiller d’Etat Frédéric Favre cette semaine.

Un loup a été abattu par les gardes-faune, ce vendredi, dans la région de Schattenberge-Augstbord.
Le tir a été effectué dans le périmètre autorisé, à peine quatre jours après l'autorisation accordée par le conseiller d'Etat Frédéric Favre. Depuis le début de la saison, le canidé a sévi à plusieurs reprises sur une série de troupeaux d’ovins et de caprins dans cette région. 28 animaux de rente ont succombé à ces attaques dans des situations protégées.

Les conditions étaient donc réunies pour ordonner un tir, au regard de l’Ordonnance révisée de la Loi fédérale sur la chasse entrée en vigueur le 15 juillet 2021. Conformément au Concept Loup Suisse, l’animal prélevé sera envoyé à l’Institut de pathologie animale de l’Université de Berne pour diagnostic et identification.
Malgré ce prélèvement, les dégâts causés par le loup dans le canton restent importants.
Le Conseil d’Etat souhaite donc que le Conseil fédéral accède au plus vite à sa demande de régulation exceptionnelle, précise-t-il dans un communiqué.

CH/c
Catégories
Les articles les plus lus